Être ancré en soi et Être

Publié le par Carole Blériot

Bonjour à tous,

Je prend le temps de vous écrire ce petit message car cela me semble important de vous en parler :

J'ai pris conscience combien peu de gens sont ancrés en eux (ce qui était aussi mon cas ;-) ).

Je ne parle pas d'ancrage à la terre, mais bien en vous, ce qui revient au même sauf qu'il y a un retour à soi, une autonomie, qui engendre une certaine différence de vibration. Ère du Verseau oblige, se connecter à soi, prendre support en soi, devenir sa propre Source de Vie, même si cela n’empêche pas de travailler en coopération avec les autres, mais sans dépendance.

La plupart des gens dits "spirituels" sont dans les hautes sphères (souvent astrales, donc le monde de l'illusion, même lumineux) et non dans leur corps. Pourtant nous sommes ici pour nous incarner n'est ce pas ? Sublimer la matière, être qui nous sommes au cœur de cette matière, garder notre noblesse et lui rendre la sienne.

Lâcher l'ancien, le passé, lâcher ce qui nous limite, est là pour nous permettre de "descendre" dans notre corps, dans nos cellules, afin de les faire vibrer de qui nous sommes, de notre essence !

Notre corps est le prolongement de notre Être !

Plus nous restons "perchés", moins nous avons d'effet sur notre vie et sur la matière, et plus les soins que nous effectuons ou recevons restent en surface. Nous restons prisonnier de l'illusion, de nos peurs, de nos mémoires (souvent empruntées à notre généalogie et au réservoir collectif, donc pas vraiment à nous), des croyances diverses disséminées dans l'astral collectif depuis des siècles.

Et moins nous sommes ancrés, moins nous actons, plus nous laissons faire (période bisounours). Pourtant il y a du travail ici et même plus haut, car j'ai découvert que la dualité était aussi présente plus haut et que les conflits existaient aussi dans les "hautes" sphères (et oui il y a aussi des égos là haut et des intérêts aussi, des asservissements à libérer). Nous pouvons faire remonter les infos, dire stop, nous positionner, ne pas entrer dans les conflits, mais plutôt décider. Ne plus subir, prendre sa vie en main !

De plus, sachez que les parties que vous n'habitez pas, sont habités par des énergies qui ne sont pas vous, car la nature a horreur du vide, c'est bien connu ;-). Donc habitez-vous ou sinon, d'autres énergies vous "possèderons" : mémoires généalogiques, de vies antérieures et/ou parallèles, entités,âmes, vampires énergétiques divers, mémoires collectives et empruntées ...

Rester "perché" est compréhensible dans un monde difficile à vivre, avec des lois karmiques compliquées tant qu'elles ne sont pas dépassées. Mais c'est bien au cœur de la matière que nous avons choisis de "descendre". Et ce n'est qu'après être descendus que nous pourrons remonter, car sinon, cela s'apparente à de la fuite de l'incarnation. Il n'y a pas à se juger, nous le faisons déjà assez ! Mais il est temps d'arrêter le déni si nous décidons de prendre notre place et de faire ce que nous sommes venu faire ici et maintenant.

L'Unité est, mais elle est sur un autre plan, que vous retrouverez en temps voulu, n'ayez crainte, cette connexion n'est jamais perdue. L'expérimentation ici, est l'individualité, être pleinement soi même, ce n'est pas de l’égoïsme, c'est votre force. Comment rayonner si vous êtes tournés vers l'extérieur tout le temps et vous noyez dans les autres ou cherchez à les vampiriser ? C'est de soi que l'on rayonne vers l'extérieur et non le contraire.

A chacun de travailler sa propre note et non de copier celle de l'autre, sinon l’orchestre ne sera pas complet et la mélodie non plus.

Voilà, c'est dit :-)

Je vous souhaite à tous une excellente semaine, l'équinoxe arrive à grands pas, des éclipses pointent leur nez... mon conseil : utilisez ces supports pour vous libérer de tout ce qui ne vous appartient pas, de tout ce qui n'est pas vous. Soyez vous, oser l'individualité donc. Il n'y a qu'en étant vous même que vous pourrez être pleinement et faire ce que vous êtes fait pour faire ici et maintenant. Ne cherchez plus votre place, prenez là !

:-)

Publié dans Clés d'évolution

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article