Quelques rappels pour reprendre sa vie en main par le pouvoir créateur et la reconnaissance

Quelques rappels pour reprendre sa vie en main par

le pouvoir créateur et la reconnaissance :

 

Concepts :

 

 

-                     Loi de résonnance ou loi d’attraction :

Tout ce qui est autour de vous, tout ce qui vous arrive, toutes les personnes que vous rencontrez sont attirées à vous par la loi de résonnance. Ce qui signifie que vous êtes un émetteur / récepteur vibratoire et que vous attirez à vous selon les vibrations que vous avez en vous. Tout en vous est vibration : vos pensées, vos émotions, vos croyances, vos dénis, vos culpabilités et jugements divers, votre amour, vos organes, vos cellules, votre ADN, votre âme, la structure de votre habitat,…

Cela signifie aussi que tout ce que vous vivez avec les autres sont liés aux vibrations qu’ils ont aussi en eux, c’est une symbiose entre vos énergies et les leurs.

Cette résonnance ouvre un espace  où les vibrations jusque là cachées, peuvent éclorent et enfin se montrer, afin d’être reconnues et libérées.

Les émotions sont une énergie puissante, reflet d’une attirance irrésistible de nos dénis, vers la lumière de la reconnaissance et de l’amour.

 

-                     Discerner l’Absolu du relatif :

Ceci est indispensable à toute personne voulant prendre « de la hauteur » et arrêter de se limiter aux apparences.

L’Absolu EST, il est éternel et inconditionnel.

Le relatif varie tout le temps et est fonction de normes, de structures, il dépend de la matrice (structure déterminée), il est passager, temporaire.

Se libérer, aller vers l’unification intérieure et extérieure, unir son féminin et son masculin, reconnaitre l’Être Divin que nous sommes signifie arrêter de croire au relatif.

 

Seul l’Amour existe, le reste est relatif

Seule l’Abondance existe

Seule la Paix existe

Seule la Sécurité existe

Seule la Joie existe

Notre corps est le prolongement dans la matière de notre Esprit, de notre Divin, il n’y a aucune séparation, juste un ralentissement des particules jusqu’à une forme précise répondant à la matrice de la terre.

Nos créations sont des rêves interactifs engendrés par nos choix

Nous sommes des Esprits contenus dans la Source qui expérimentent l’illusion

Nous n’avons jamais été séparé de quoi que ce soit

Nous n’avons jamais commis de fautes car l’amour est non jugement et que chaque expérience est initiatique

Nous n’avons jamais été punis

Nous n’avons jamais perdu nos pouvoirs, nous les avons juste oubliés, voilés pour mieux les redécouvrir

L’Univers ne nous veut que du bien, il obéit à chacun de nos ordres (même inconscients)

 

 

-          La voie du milieu :

Evidement, que tout ce que je dis ici n’est pas là pour donner des « excuses » ou une « autorisation »  à tout acte de non respect envers la vie.

 Le but est l’équilibre,  la neutralité et la diffusion de l’Amour par sa révélation.

 

-                     Tout est énergie :

o   Les pensées

o   Les émotions

o   Les intentions

o    Les blessures, les mémoires,…

o   Les sens : odeurs, goûts, sons, couleurs, formes, …

o   Les numéros, les planètes, …

o   La matière, notre corps, nos organes, notre ADN…

o  

 

E=mc2 cela vous dit il quelque chose ? Je vous laisse vous renseigner si vous ne savez plus bienJ

La célèbre formule d’Einstein « prouve », « explique » que tout est énergie.

 

-                     Tout est communication, échange avec la Vie, l’Univers :

Tout est respiration. Chaque émission reçoit sa réception.

Chaque chose est inter reliée avec le reste, interactif, tout est en lien permanent, ce qui permet un équilibrage constant.

Nous baignons en permanence dans un flot inconscient d’information sur le collectif, la Terre, les planètes, les ondes radio transmettant des informations collectives, les photons (la lumière transportant en permanence des paquets d’information), …

Pour communiquer avec nous, la Vie, l’Univers, notre Moi Supérieur, notre Esprit, la Source… nous envoie des symboles, des archétypes, en plus des situations, des gens que l’on rencontre et le choix de notre Âme pour une famille en particulier (porteuse des mémoires/croyances à libérer).

 

Tout peut être pris au niveau symbolique :

o   Date de naissance et ville

o   Planètes de naissance, numéros

o   Nom et prénoms ainsi que ceux de votre entourage et famille

o   Villes et adresses

o   Voiture

o   Votre corps, les maladies que vous vous déclenchez

o   Votre travail, vos engagements associatifs

o   Le caractère de vos enfants, ce qu’ils vivent ou vous font vivre

o   Vos voisins, votre environnement, …

o   Tout ce qu’il vous arrive et que vous auriez souhaité éviter (et qui vient en fait vous voir dans un grand cri d’amour pour demander reconnaissance)

o  

Tout cela peut vous aider à rendre vos croyances mentales et blessures émotionnelles, permettant ainsi de vous libérer de ce qui vous limite, de ce qui déforme l’énergie d’Amour qui est au cœur de vos cellules et de votre cœur et qui rayonne en permanence.

Tout autour de vous est là par Amour, pour vous permettre de voir ce qui a besoin d’être reconnu et aimé.

Et c’est très facile lorsque l’on est détaché et attentif, centré dans son cœur.

La vie redevient un jeu où l’on ne se prend plus au sérieux, où l’on se sent plus léger, plus joyeux.

 

-                      L’énergie suit la pensée :

La pensée est le plus sûr et le plus rapide moyen de communication, d’échange, d’envoi d’informations donc d’énergies.

Observez tout ce que cela ouvre comme champs de possibilités.

Vous pensez à quelqu’un, vous pouvez être sûr que son énergie vous capte et son aura réagira selon la nature des pensées émises et leurs polarités s’il y en a.

Il m’arrive personnellement très souvent de parler à des gens (dont les personnes que j’ai ou ai eues en soin) « dans ma tête » comme s’ils étaient en face de moi et entendaient. J’ai une compréhension flash dont je me sens devoir leur faire part sur l’instant, de cette manière. Et je lâche prise sur ce que cela devient, je suis juste canal, transmetteur, pont, …

La parole est une pensée émise à voix haute, elle aura des vibrations plus fortes, qui ont le pouvoir d’agir sur la matière (comme la lumière physique visible par nos yeux et les couleurs qu’elle comporte).

Se renseigner sur Masaru Emoto si vous ne connaissez pas ce personnage "non scientifique", explorateur des formes géométriques de l’eau sous l’émission de pensées et de paroles négatives et positives.

Nos paroles agissent sur notre corps. Vous pouvez parler à vos cellules, demander le nettoyage d’un organe, ce que vous voulez, essayer…cela vous permettra de débusquer certaines croyances J

Et si vous mangez des produits tout faits, pas très sains, … n’y pensez pas, acceptez que cela soit passager (si vraiment vous vous respectezJ) et demandez à vos corps d’éliminer ce qui n’est pas sain pour eux. Si vous pensez aux produits chimiques, engrais, sel, huile, radioactivité et bla bla ... Vous allez leur donner du pouvoir et croire qu’ils peuvent vous agresser. Voulez vous vraiment leur laisser le pouvoir ? J J J

 

-                      Plus on retient, plus on repousse, plus on lutte, plus on défend, plus on veut contrôler, plus on alimente les énergies que l’on ne souhaite pas :

Une pétition pour ou contre, fait toute la différence de l’engagement, de l’action posée. Dans le 1er cas, on alimente ce que l’on veut voir, dans le 2ème, ce que l’on ne veut pas voir. Les 2 ne sont pas à juger, mais faire son choix en conscience, poser des actes en conscience est important pour être honnête et juste envers soi.

   

-                      Savoir ne suffit pas :

Il faut vraiment vivre les choses, les nourrir au quotidien, les mettre en application, s’engager envers soi même concrètement en posant des actes.

 

-                     Jouer avec les structures:

Ici, sur terre, il y a quelques règles physiques pour que la matière  puisse tenir « agglomérée et stable », c’est la matrice. Pour qu’une chose matérielle prenne forme et soit assez stable pour exister longtemps, il lui faut une structure espace/temps. S’il n’y a pas de bords bien déterminés, s’il n’y a pas de séparation apparente, s’il n’y a pas de « fin », nulle création matérielle n’est possible, ni vivant ni « inerte ».

Sans la limite, la séparation, pas de vie. La manque est indispensable à la vie. Pour vivre centré, il faut accepter de manquer à tout le reste. L'extérieur nous coupe, pour mieux nous retorouver unis à l'intérieur, hors des apparences.

Nous avons donc pour ne pas être dans le déni, à reconnaitre nos structures, nos rythmes et ceux de la nature et les respecter en tant que support de la création, de notre création.

Les structures, c’est aussi :

o    La famille

o    Le travail

o    La vie sociale

o    L’espace personnel physique

o    L’entreprise que vous créez …

C’est seulement après les avoir reconnues et comprises que vous pourrez jouer avec et les lâcher en reconnaissant qu’elles sont toutes relatives. En réalité, dans l’Absolu, le Temps et l’Espace n’existent pas.

Être dans le monde sans être du monde.

 

-          Juger est une perte de temps et d’énergie

Nous avons plutôt à VIVRE PLEINEMENT notre vie selon où notre cœur rayonnant nous porte.

Le bien et le mal sont une illusion d’optique, une dualité à rendre comme les autres.

Juger est lié à la dualité et à la punition, avez-vous rendu toutes vos croyances dans ces domaines, ce qui les lient et les engendrent ?

 

-          Rien ne se perd tout se transforme en évoluant :

Toutes les énergies sont recyclées.

L’évolution n’a pas de « limites », même les maîtres continuent à évoluer et font de nouvelles expériences. Les astres, les planètes évoluent aussi, ainsi que l’Univers, ainsi que toute forme de vie, au delà de notre compréhension.

Ne cherchons pas l’ « ascension » pour fuir la réincarnation ou le monde terrestre, car sinon déni et donc pas d’ascension par Amour complètement libéré.

 

-          L’autre est moi :

Tout ce que je fais à l’autre, c’est à moi que je le fais.

Tout ce que l’autre me fait, c’est à lui qu’il le fait.

Mais il est aussi mon miroir, ma projection :

Si l’on me juge, c’est que je me juge aussi.

Si l’on me vole, c’est que je me vole

Si l’on me ment, si l’on me manque de respect, si on m’écrase, …

Les projections sont nos jugements, nos croyances, nos attentes, nos blessures… Lorsque je regarde l’autre, ce que je vois en réalité est la qualité de mes yeux, la taille de la couche de poussière.

Lorsque vous donnez à quelqu’un, c‘est à vous que vous donnez. Vous permettez la respiration, qui elle aussi fait partie de la grande matrice des Univers et est illusion, mais qui doit être remerciée pour la création qu’elle permet d’engendrer.

C’est la même chose pour l’argent. Donner recevoir pour alimenter la circulation des énergies, mais qui en fait est la même énergie divisée, partagée plutôt J. Si vous donnez de manière libre, sans croyances derrière, sans attentes, sans peurs, sans division,  ce que vous donnez reviendra multiplié.

L’autre fait aussi ses propres choix et a son propre libre arbitre (possibilité de choisir). Vous n’en êtes pas responsable, vous n’avez pas à l’aider, à le sauver, à le contrôler, il est libre comme vous de ses choix.

Non seulement l’autre vous reflète les projections que vous émettez (comme un écran blanc), mais en plus, l’autre est votre frère/soeur de lumière dont vous n’avez jamais été séparé et qui est libre de ses expériences et de son « avancement ».

Nous sommes à la fois Un et plusieurs, le mental à du mal à suivre.

Si quelqu’un ascensionne, il créera un Espace où ce sera plus facile pour les autres de passer, il augmentera la vibration globale de la Terre et de tous ses habitants, mais nous nous resteront là, il ne nous sauvera pas. Chacun est libre et responsable de ses choix, de ses créations, de son évolution.

 

-          Suite de la loi d’attraction :

Lorsque vous demandez une énergie particulière : « je demande plus de Paix dans ma vie, plus d’Abondance », … vous allez attirer à vous la Paix et l’Abondance, mais aussi les voiles, les filtres, les densités, tout ce qui vous limite dans l’aboutissement de votre « quête ».

Car en réalité vous cherchez ce qui a toujours été. Si vous demandez la Paix et l'Abondance, c'est que vous n'êtes pas conscient qu'elle a toujours été là ! Vous aurez donc aussi à reconnaitre ce fait absolu et ainsi sortir de la dualité, pour arrêter de basculer d’une dualité à l’autre.

Apprêtez vous donc à recevoir sans jugement, avec accueil et gratitude, car tout ce qui vous empêchait de goûter à l’Essence désirée, vous sera offert sur un plateau. Les voiles devenus visibles pourront être lâchés, non entretenus par votre pensée.

Exemple : vous voulez créer une entreprise, vous êtes motivé, confiant extérieurement mais n’y arrivez pas. Cela signifie que vous avez des croyances limitantes dans ce domaine de votre vie, qui ne demandent qu’à être reconnues et lâchées.

 

Ce que les autres vous renvoient :                                                        car vous émettez :

Un « non » du banquier                                                              les banquiers ne prêtent qu’aux riches, ce sont  des voleurs, ils n’aident pas les entreprises …

Des doutes de votre entourage                                              mon grand père a monté sa boite et à ruiné la famille …

                                                                                                              Prendre un emprunt c’est s’affaiblir

                                                                                                          Je ne suis déjà pas capable de gérer ma vie, alors une entreprise …

 

Tout est là autour de nous en permanence pour nous montrer nos croyances limitantes, ce en quoi nous croyons fermement au fond de nous, sans même nous en rendre compte et qui dirige notre vie. Allez-vous vous laisser diriger par vos croyances ou ouvrir vos yeux pour les voir ? Lorsque vous les reconnaissez, vous pouvez les lâcher instantanément, cesser d’y croire et en rire.

Exemple :

o   La vie est dure ! Ce n’est pas vrai, elle est comme on la détermine.

o   C’est difficile de trouver du travail aujourd’hui! Ce n’est pas vrai, ok il ne faut pas nier les circonstances extérieures, mais chacun est créateur de son destin !!

§  Soit c’est une opportunité pour que je devienne indépendante et confiante en l’avenir que je me créerais et je cesse de donner mon pouvoir à un patron et à une économie,

§  soit je suis sûre d’avoir quelque chose à faire dans une entreprise et je sais que je trouverai le meilleur travail qui soit pour moi et mon rôle ici au milieu des autres Âmes de Lumière.

o   De toute façon les enfants quand ils grandissent, ne causent que des soucis …. Hum hum, vous voyez.

o  

Observez les situations de votre vie, remarquez où il y a des disharmonies et regardez les croyances qui vous font nourrir ces situations. C’est un jeu de piste très marrant.

 Demandez à la Vie et vous entendrez vos croyances de la bouche de vos amis ou à la télé, … écoutez votre intuition qui vous dit de changer de chaine, d’allumer le poste radio, d’ouvrir ce livre, … c’est aussi cela reconnaitre son Féminin Sacré.

Et c’est aussi remettre son Masculin en place juste, en remettant le mental et l’inspiration au service de tous. Lorsque l’on travaille le Féminin, on travaille aussi le Masculin.

Lorsque l’on croit en la séparativité, on nourrit les 2 cotés de la dualité, en réalité le Masculin et le Féminin sont Un, fusionnés. C’est une matrice pour ce jeux cosmique, une piste à travers le rêve, une illusion de plus pour nous guider, nous structurer, nous équilibrer en notre centre.

Plus vous lâcherez vos croyances, plus vous vous approcherez de la grande croyance de la séparativité, qui elle-même à beaucoup d’étages, car même une Âme, un Esprit, même un Maître, … sont le signe d’une expérience/croyance de séparativité de la Source. Mais allons-y étape par étape, en respectant la Matrice. Vous découvrirez le reste tout seul en vous reconnectant à votre propre Source intérieure.

 

-          Je cherche alors que tout est là :

Et oui, là aussi. Lorsque l’on cherche, on renie le fait que tout est en soi, que nous sommes le Tout.

Il y a juste à reconnaitre ce que l’on est vraiment, notre Essence et utiliser nos Outils (représentés par le Masculin).

 Si vous cherchez l’abondance, la paix, la pureté, la justesse, … vous les niez, reconnaissez les en vous et demandez à votre Moi Supérieur, votre Esprit, de vous guider. Demandez l’Inspiration, osez demander, puis expirez, créez, plantez, agissez, aimez, rayonnez,………. inspirez, rayonnez,………….

Soyez en paix, vous avez tout ce qu'il vous faut à chaque instant

 

-          Je reconnais que je ne peux faire aucune « erreur » :

Je reconnais que la notion d’erreur est juste une manipulation liée à la dualité bien/mal.

Autorisons-nous à avoir parfois besoin de certaines expériences sans les juger bien ou mal.

Plus nous écoutons notre cœur, plus nos expériences seront légères et harmonieuses.

Chaque expérience est liée à un choix, à une croyance. Changez vos croyances en rendant les limitantes et vous ressentirez la perfection cachée derrière « l’erreur ».

Le pardon est un pas vers le lâcher prise car il pousse à lâcher un ou plusieurs attachements (colère, injustice, rancunes, mémoire, blessure, croyance…), il nous réconcilie avec le Cœur et l’Amour, mais il est une étape, car pardonner signifie que vous croyez en la « faute ». Il est nécessaire ensuite de comprendre que finalement, il n’y avait rien à pardonner. J

A chacun de savoir être juste avec soi et savoir se désengager si c’est son ressenti, sans culpabilité, de savoir écouter son âme et son cœur, de s’aimer autant qu’on aime l’autre (ne pas aimer l’autre plus que soi ou le contraire, sinon injuste, rejet de soi ou de l’autre, …), …

 

-          Les rôles de l’égo : victime, bourreau, sauveur :

Tant que je me sens dans l’un de ces rôles, j’alimente l’égo, je crois en sa réalité, je l’entretiens autour de moi.

Lorsque je me sens victime, j’envoie inconsciemment la demande d’un bourreau et si je m’aime un peu, d’un sauveur (car je me sens incapable de m’en sortir seul, mais je veux m’en sortir). Ce rôle de l’égo crée une dépendance à d’autres personnes. Autrement dit, lorsque vous êtes dans un de ces rôles, vous créez autour de vous les rôles complémentaires automatiquement.

 

-          Gratitude :

Emettre de la gratitude est un bon moyen pour affirmer à l’Univers la reconnaissance de toute son ampleur et votre reconnaissance, ainsi que de la reconnaissance envers vous même.

Être dans la gratitude c’est savoir que tout va bien se passer, que le meilleur sera toujours, que ce dont vous avez besoin vous sera donné au temps juste, que l’Amour « veille sur vous », que vous êtes en sécurité, que la Paix est dans votre cœur quel que soit l’ouragan dehors, …

La Vie, l’Univers est à votre service, à chaque pensée, parole, acte, il répond « A TES ORDRES », « QUE TES DESIRS SOIENT EXAUCES », « QU’IL EN SOIT AINSI », quelle merveille d’Amour et de Confiance, n’est ce pas !?

Vous êtes à chaque instant émetteur et récepteur de vos commandes, en tout cas dans ce corps, car dans l’unité donner et recevoir ne font qu’UN.

 

-          Ne pas attendre :

Attendre c’est contrôler, c’est avoir peur que la commande n’arrive pas, c’est douter du bienfait et du bon timing, c’est douter de la justesse…. Qu’il en soit ainsi, alors attention aux croyances cachées qui vous feront attendre ….

 

-          L’intention réelle cachée derrière un acte :

L’intention est la couleur, la vibration porteuse de votre acte. Il est donc très très important d’être clair là-dessus à l’intérieur de soi.

Pour quelle raison vais-je poser cet acte ?

Est-ce par peur de manquer ou confiance ?

Est-ce par peur de décevoir si je dis non, et de ne plus être aimé ?

Est-ce que je me sens forcé et obéit « malgré » moi ?

Est-ce parce que je crois que l’autre est incapable de se débrouiller seul ?

M’a-t-on demandé l’aide que j’apporte ?

Le retour, la portée, la puissance de l’acte sont inter reliés avec l’intention pure ou non, désintéressée et juste, ou pas.

Une intention pure, dénuée d’intérêts personnels égotiques, sans attentes, assurera justesse, rapidité, réalisation de l’acte équilibré pour tous (pour tout ceux qui l’auront choisi aussi).

 

-          Le Masculin est au service du Féminin :

Demandez (masc.) à votre Esprit (fém.) les actions que vous avez à mener (masc.).

Soyez en écoute (fém.) de votre Inspiration (masc.)

Accueillez vos filtres (fém.), puis passez à l’action (masc.) avec l’émotion de la Joie (fém.).

C’est votre Esprit (fém.) qui donne les consignes au masculin, permettant l’action et la transmission dans la matière.

 

-          Nous formons un tout, rien n’est à renier :

Même si beaucoup de choses sont en réalité illusion, elles font partie de notre rêve, il ne faut donc pas les nier. Les chakras représentent toutes ces choses à aimer en nous et à développer.

Le corps/ l’Esprit, la matière/ non matière, le plaisir /le non plaisir, le pouvoir/l’impuissance, l’amour/le non amour, l’expression/la non expression, la vision/la non vision, l’unité/la non unité … sont des illusions puisqu’elles sont duelles, mais ce sont nos jouets, nos outils sur Terre pour le moment. Nous avons à les reconnaitre et à les utiliser avec équilibre et discernement, tout en se rappelant qu’ils sont des outils.

Nous avons donc à prendre soin de notre corps physique, de nos émotions, de nos ressentis, de nos rêves, de notre imagination, de notre cœur, de notre mental, de nos pensées, de notre liberté, de notre expression... Nous prenons soin de nos outils pour qu’ils puissent devenir bientôt des instruments de musique réalisés et parfaitement accordés sur la Grande Symphonie divine.

Délaisser une partie de nous même, serait renier une partie de soi, ce serait du déni, cause de déséquilibre, de non unité.

 

-          Tout est en nous :

Tout ce que vous cherchez à l’extérieur, est à vous révéler intérieurement. Tout ce dont vous croyez manquer est là en vous, mais ne peux se montrer tant qu’il n’est pas reconnu et tant que vous le muselez par vos croyances et vos dénis.

 

-          Rien n’est grave, l’équilibre est permanent :

Rien n’est important, tout est important !

Et pourtant nous prenons tout tellement au sérieux !

Le détachement réel est un passage délicat, où l’on a l’impression de perdre une part d’humanité, alors on retient, on s’attache à nos vielles habitudes. En fait, ce sont les croyances ancestrales qui nous accrochent, le confort de croire savoir où l’on va  et de croire contrôler quoi que ce soit. Que va-t-il se passer si je vis le fait que rien n’est grave, que je suis totalement libre et que l’autre l’est aussi ? Ai-je peur de faire n’importe quoi ? Ai-je peur de l’anarchie, me faisant croire aux bienfaits du contrôle ? Le fait de ne pas avoir de limites me fait il peur ? Ai-je la culpabilité d’avoir laissé sa liberté à quelqu’un, qui l’aurait « mal utilisé » et dont je porte le poids en me sentant responsable (alors qu’il est seul responsable de ce qu’il fait de sa liberté) …

La Vie est un jeu, comme un film, un spectacle, une « farce » …

En voulez-vous aux acteurs d’explorer des rôles sombres permettant au héros de prendre sa place de sauveur ?

Vous en voulez vous d’avoir « ruiné » votre voisin au Monopoli ?

Tout est équilibre permanent et il ne se passe rien sans que les âmes concernées ne soient d’accord.

Rappelez-vous que l’autre ne fait que ce que vous lui demandez, l’autorisez à faire, souvent inconsciemment à cause des filtres. Mais pour votre âme, cela reste une partie de jeu de rôle, de la pièce de théâtre, un « moment » très court dans son éternité.

 

 

Outils :

-          Les émotions :

Elles sont à accueillir et surtout pas à repousser, à juger mauvaises (sinon déni, refoulement, somatisation et dégradation extrême des situations)

Elles sont l’énergie de mouvement en nous, elles permettent de déclencher un changement, de faire remonter quelque chose d’enfoui, de déclencher une création puissante, elles sont un moteur, une énergie (e- motion en anglais : énergie en mouvement)…

Accueillez les donc, laissez-les monter en vous avec amour et bienveillance, elles s’éteindront d’elles même si vous les accueillez, leur accordant Reconnaissance et Amour.

Elles sont le reflet de blessures émotionnelles venant de conditionnements mentaux, comme croire que le passé va ressurgir, va se répéter encore. Non ! Seulement si vous y croyez, seulement si vous le recréez.

Vous pouvez observez quelle blessure résonne en vous selon les 5 blessures de Lise Bourbeau (ou si vous voulez travailler avec l’enseignement de Joéliah, voir sur son site http://lejardindejoeliah.com, les stages et les livres qu’elle a écrit sur le sujet) :

o   Trahison : les autres vous montrent que vous vous trahissez vous-même

Protection de l’égo : le contrôle des gens et des évènements

o   Rejet : vous vous rejetez vous-même

Protection de l’égo : fuir

o   Abandon : vous vous abandonnez vous-même

Protection de l’égo : dépendance, attachement

o   Humiliation : vous vous humiliez vous même

               Protection de l’égo : masochisme

o   Injustice : vous êtes injuste envers vous même

               Protection de l’égo : rigidité, perfectionnisme

o   Et moi je rajoute une autre blessure globale mais présente et à identifier aussi : l’impuissance, se transformant en victimisation ou en état de bourreau pour reprendre un peu d’impression de puissance ou en sauveur, pour se le prouver et prendre le contrôle sur sa peur.

 

Reconnaissez-les, et découvrez les croyances qu’elles cachent.

Exemple : votre père vous a abandonné, ou votre mère, ou votre jumeau, … vous avez la croyance que c’est de votre faute, qu’il vous a puni, que vous n’avez pas de chance, que vous ne méritiez pas qu’il reste, que vous ne méritez pas que vos proches restent autour de vous, que vous n’êtes pas digne d’amour et d’intérêt, … rendez tout cela, car tout cela est relatif et vous êtes une Essence d’Absolu. Vous êtes venu travailler l’autonomie et reconnaitre là où vous abandonnez cette autonomie, cette unité, cette reconnaissance, ce respect et cet amour. Ce n’est pas les choses extérieures qui rempliront ce vide d’âme, mais bien vous et vous seul. C’est la même chose pour toutes les blessures. Ne jugez pas vos blessures, chacun de nous a tout fait, tout éprouvé, c’est parce que nous avons fait le tour de tout que nous sommes aujourd’hui attirés irrésistiblement vers le retour à la maison, vers la Vérité, vers l’Essence.

 

        -        La maladie :

C'est la meilleure chose que le corps puisse faire pour vous à ce moment là. La maladie permet de résoudre un conflit qui causerait la mort s'il n'était pas compensé. Le corps doit compenser ce stress en trouvant une solution biologique. Votre corps vous rend malade pour vous sauver la vie. Certaines maladies comme la tuberculose sont une guérison de la peur de mourir (suite à une guerre par exemple). Alors lorsque les médecins annoncent que cette solution du corps peut vous faire mourrir, ....

La médecine d'aujourd'hui ne reconnais pas encore la merveille qu'est notre corps ... mais cela vient.

 

-           Surveillez vos pensées, développez l’attention, la présence :

Vos attentes ralentissent les évènements, vos peurs (très proches de l’énergie de la densité) prennent forme très vite, vos culpabilités creusent le fossé du jugement (y compris les regrets et les remords), vos colères vous acidifient, vous atrophient, … alors soyez attentifs à ce que vous ressentez, à ce que vous nourrissez en vous, parfois très très discrètement.

Nous avons environ 60 000 pensées par jour, alors vous voyez combien la présence fera toute la différence J
Je rajouterais que le cerveau travaille au 1er degrès, il ne différencie pas le symbolique, du réel, de l'imaginaire. Il ne juge pas.

 

-          Les Rayons Sacrés :

Ce sont des outils parmis d’autres, qui nous aide à nous prendre en main et à réaligner ce qui est « décalé » en nous et autour de nous (par projection). Ils nous aident à retrouver notre capacité créatrice et à développer des énergies plus « saines » pour nous, plus respectueuses, plus aimantes.

Comme tout vient de l’intérieur, les rayons émanent de nous. Nous sommes des « Arcs en Terre ».

L’arc en ciel est le reflet de la lumière décomposée, nous sommes le reflet aussi de cette lumière, décomposée (divisée) et matérialisée, émise par nos chakras.

Lorsque nous sommes dans le temple du cœur, nous émanons ces rayons autour de nous, disséminant leurs vertus au delà de nos yeux.

 

-          Accueillir, observer, lâcher :

o   Accueillir la vie, les gens, les situations  telles qu’elles se présentent.

Ne pas lutter contre, sinon cela ferait grossir la situation et la rendrait inconfortable jusqu’au point de rupture où il n’y a plus d’autre choix que le lâcher prise.

o   Reconnaitre que ce qui se passe est ma création, j’ai le pouvoir de créer ma vie. En changeant mon émanation, ma graine, je changerais ma récolte.

o   Accueillir les émotions que cela fait émerger, car ce sont des énergies qui dorment en vous jusqu’à ce qu’elles soient accueillies avec douceur, non jugement, détachement, en les laissant circuler sans les refouler, elles perdront de leur force et s’harmoniseront. Lorsque vous lâchez vos résistances émotives, cette énergie très forte pourra être utilisée ailleurs.

o   Observer avec détachement ce que vous vous reprochez à travers l’autre, vos attentes de l’extérieur, de la situation, vos intentions réelles derrière l’envie de changement (fuite ou plus de respect et de reconnaissance), vos besoins non reconnus et non satisfaits, vos dénis, les croyances mentales responsables de la situation ...

o   Lâchez tout en reconnaissance que ce n’est que relatif. Vous n’êtes pas cela, vous n’êtes pas vos blessures, vous n’êtes pas vos émotions, vous n’êtes pas vos croyances, vous n’êtes pas obligé de revivre éternellement les mêmes réactions, c’est Vous qui choisissez.

Petite parenthèse lorsque vous choisissez de vous libérer, votre vibration libère les mémoires qui ont besoin d’Amour … Ce n’est pas forcément de tout repos, mais en restant détaché, les initiations de vie se déroulent avec de plus en plus de douceur et de joie, en relation directe avec notre faculté d’accueil et de libération.

Lorsque vous ne croyez plus en quelque chose (peurs, maladies, manque de chance, pauvreté, ...), vous ne l’alimentez plus en énergie et les choses s’équilibrent autour de vous par résonnance. En cessant d’être émis par vous, elles cesseront de vivre autour de vous. Si elles continuent d’exister, c’est que vous avez encore des dénis, je vous conseille de retourner voir ce qui s’y cache avec honnêteté et ouverture.

 

-          La méthode ho’oponopono :

o   Reconnaitre l’autre comme notre projection, donc reconnaitre la responsabilité de sa création inconsciente

o   Je m’excuse et je t’aime : j’envoie Amour et Libération

o   Je m’excuse et je m’aime ; je m’envoie Amour et Libération

 

-          Affirmations de positionnement :

Je choisi … même si …

       +                  -

Je pose mon choix et reconnais son énergie contraire, j’unie les 2 vers le même but, sans reniement, sans jugement.

 

-          Je n’arrive pas à discerner … :

Je ne fais qu’un avec la vie, je peux donc dialoguer avec elle :

Je demande à être guidé,

Je demande à comprendre, j’ai besoin de discernement,

Je demande de rencontrer les personnes qui me guideraient au mieux, avec qui je pourrais passer de bons moments, qui sont sur la même longueur d’onde que moi, qui me tirent vers le « haut », …

Montrez-moi le choix "le plus amour" entre les 2 qui me tiraillent, …faites moi comprendre le lien, l'Unité qui les lient.

Essayez ! Cela permet de se rendre compte aussi par l’expérience, que nous formons une équipe avec d’autres énergies autour, c’est très ressourçant J

 

-          Ramenez à vous les pensées et paroles déjà émises :

Vous avez dit une « boulette » ou eu une pensée perturbante, ramenez là à vous, ramenez la à votre cœur (sans jugement) où elle se recyclera en énergie d’Amour et purifiera les liens empruntés.

 

-          Je pose des actes :

Je descends mes idées, mes envies de bien être et de concrétisations dans la matière, je plante des graines en conscience et agit en conscience. Je me sens responsable de des graines que je plante.

                Exemple : Je cherche du travail :

o   je communique avec la vie pour qu’elle m’envoie le meilleur et qu’elle m’aide à réaligner en moi ce qui m’empêcherait de le voir.

o   je me pose dans mon cœur pour connaitre son avis sur ce que j’ai à apporter au monde, sur ce que je sais faire de mieux et qui me fait le plus plaisir. Je choisi l’Essence de mon devenir.

o   je pose des actes, je fais mes CV, les dépose, parle de ma recherche, envoie des candidatures spontanées, je reste ouverte à mon intuition

o    j’ai confiance et je fais l’acte en émettant cette confiance consciemment

o   Je lâche prise sur le résultat, je fais confiance à la vie et à la graine que j’ai plantée, je l’arrose avec Amour, Joie et Confiance régulièrement

o   Je demande à la Vie  de me guider et je suis à l’écoute de la Vie

 

 

 

Vous pouvez aussi :

o   prendre une douche en conscience, en nettoyant en même temps votre aura

o   boire de l’eau en l’accueillant et en lui demandant vous fluidifier, d’apaiser vos émotions et

que chacun sur Terre ai la même possibilité, …

o   respirer en conscience la Liberté, la Paix, l’Espace, l’Unité …

o   marcher en conscience en ressentant l’appui de la matière et de la terre sous vos pieds, votre équilibre inébranlable, …

o   vous ancrer et vous purifier le cœur en faisant la vaisselle

o   nettoyer votre maison en conscience en faisant le ménage

o   écrire des mots positifs sur votre carafe transparente d’eau

o   remercier l’abondance de la nature lorsque vous mangez, lorsqu’il pleut, lorsqu’il fait soleil, lorsqu’il y a du vent, …

o   manger bio par respect pour mon corps et pour la nature, qui est son reflet. J’ai conscience que ce que j’achète nourri un certain type de société et j’utilise cette énergie dans le sens du bien commun.

o   Dire des paroles positives aux gens autour de vous, distribuer des sourires, remercier, dire je t’aime, prendre dans ses bras, ouvrir son cœur, rayonner de positif…

 

-          Se donner le temps:

Prendre un peu de temps ainsi qu’un papier et un crayon permet de réfléchir, de s’ouvrir sur un thème donné où l’on a remarqué des répétitions de vie, une sorte de stagnation.

Je m’observe avec sincérité, ouverture, non jugement et je note mes peurs, mes attachements, mes attentes, mes colères, mes émotions, mes blessures, mes croyances, mes jugements (mes regrets, mes remords, mes culpabilités).

Je note pour sortir les choses de moi, les détacher, prendre du recul et les rendre en brûlant le papier symboliquement par exemple.

Je les rends parce qu’elles ne sont pas la réalité, je reconnais leur caractère relatif, elles sont des filtres. Je les remercie de m’avoir montré cette partie de moi-même qui était dans l’oubli, dans le déni, dans la non reconnaissance, dans la négation de l’amour qui EST et sera toujours la seule énergie qui existe vraiment.

 

-          Reconnaitre ce qui peut être changé par moi ou qui appartient à l’autre :

Parfois nous sommes l’espace nécessaire pour qu’une personne exprime quelque chose, si cette chose lui appartient, laissez lui.

En vivant en couple, en famille, parfois nous prenons ce qui ne nous « appartient » pas, comme pour faire plaisir, soulager les autres, alimentant souvent par le même coup, le mal être, en y croyant. Il suffirait juste de prendre du recul et d’écouter de l’intérieur si nous avons des choses à accueillir, à reconnaitre, à apaiser en nous ou si nous sommes juste l’espace de présence nécessaire à la libération et la reconnaissance de quelqu’un.

Laisser chacun vivre ses expériences, avec bienveillance, est le meilleur moyen de ne pas prendre ce qui ne vous appartient pas et être juste envers vous et l’autre.

On ne peux changer les autres, on ne peux changer que soi. Les autres « ré agiront » en fonction de ce qu’ils veulent vivre, si les énergies sont trop différences, il y a espacement physique.

 

-          Rendre les dualités :

Lorsque vous détectez que vous êtes en train de nourrir une dualité, rendez les 2 polarités, sinon le travail n’est pas fait entièrement.

Exemple : je crois dans les conflits, dans la guerre, alors je demande la paix.

En réalité si je demande la paix, c’est que je nie que seule la Paix existe.

Je rends ces dualités de conflits et de paix de courte durée entre les conflits, j’affirme de tout mon être que seule la Paix existe. Et vous allez voir tous vos conflits /dualités, arriver pour se montrer à vous,  pour vous pousser à les reconnaitre : « ah seule la paix existe alors et ça, pourquoi penses tu que c’est conflictuel, pourquoi le repousses tu, pourquoi tu résistes à la Paix ? » Vous n’aurez plus qu’à vous observer en rigolant et rendre tout ce à quoi vous ne croyez plus. C’est l’heure de la mise à jour.

Si je cherche l’Amour, c’est que je ne le reconnais pas en moi, que je ne reconnais pas son existence innée, que je baigne dedans en permanence.

Et que le meilleur soit : est ce le meilleur pour mon égo ou pour mon âme ?

N’est ce pas renier l’idée que tout est toujours le meilleur pour moi, à chaque instant ?

 

-          Ecoutez-vous parler :

Ne remarquez vous pas que parfois vous dites des choses sans réfléchir (quitte à se demander d’où cela venait, si c’est vraiment vous qui l’avait dit, étant étonné de penser ça !). Bref, ce sont vos conditionnements qui parlent, c’est un moment de simplicité très fort à ceux qui se donnent l’attention nécessaire à l’écoute et rendre dans un sourire d’amour à la Vie et à son Âme.

Et je répète que lâcher est très simple, il suffit de reconnaitre ce qui est Vrai (Absolu) et ce qui n’est pas vrai (relatif).

 

-          Les blessures :

Je reconnais que lorsque je me sens trahie, c’est moi qui me trahie moi-même

Je reconnais que lorsque je me sens rejetée, c’est moi qui me rejette moi même

Je reconnais que lorsque je me sens abandonnée, c’est moi qui m’abandonne moi même

Je reconnais que lorsque je me sens humiliée, c’est moi qui m’humilie moi même

Je reconnais que lorsque je ressens une injustice, c’est moi qui suis injuste envers moi même

En croyant à la blessure, je l’alimente, je donne tout mon pouvoir aux autres, je deviens une marionnette.

En y croyant, j’alimente la victime impuissante en moi, je me flagelle avec cette croyance et continue à l’alimenter autour de moi.

 

-          Oser se confronter à la mort :

Et si vous mourriez demain, quels seraient vos regrets, remords, avec-vous des « soucis » relationnels avec une personne qui auraient besoin d’un recadrage, d’une mise à jour harmonieuse, avez-vous des culpabilités, des choses que vous auriez aimé faire, des gens que vous auriez envie de prendre dans vos bras et dire « je t’aime », ….

Auriez-vous peur de perdre les gens que vous aimez ?

Auriez-vous la culpabilité de les abandonner ?

Croyez vous que l’on puisse perdre quoi que ce soit ?

Pensez vous que les choses s’arrêtent ou pas ?

Que la Vie commence ou fini à la mort ?

Est-ce que vous vous rendez compte que nous nous préparons toute notre vie pour CE moment initiatique ?

 C’est LE moment, le passage où tout peut être transmuté en même temps, si vous osez tout lâcher et vous ouvrir complètement.

 

-          Revoir sa journée le soir au coucher :

C’est un outil qui permet le recul, le calme, l’isolement et tout ce que vous « soulèverez » avant de dormir sera « travaillé » à différents niveaux pendant votre sommeil.

Personnellement, je prends une douche le matin, pour nettoyer les « résidus » de l’assimilation/harmonisation de la veille.

 

-          Si vous voulez du neuf lâchez l’ancien :

Cela marche pour tout :

o   Emotionnel

o   Mental

o   Spirituel

o   Et physique évidemment, l’élimination est primordiale, la liberté de circulation : videz vos placards, donnez, jetez ou vendez certains meubles, les vieilles photos, tout ce qui est obsolète et inutile. Libérez de la place pour que de nouvelles énergies arrivent.

Et ouvrez vous au nouveau en cessant de le baser sur le passé (connu).