Matin Magique : La Magie d'abandonner

Publié le par Carole Blériot

 

«Quoi que vous fassiez, demandez-vous : ferais-je cette activité même si j’étais la dernière personne sur terre?.»
– Steven Pressfield

J’aspirais depuis des années à me coucher tôt et à me lever avant l’aube. J’aimais le principe d’être une lève-tôt – j’avais l’impression que cela me rendrait encore plus vivante et dynamique. Et j’avais envie de voir le soleil se lever en écoutant les oiseaux chanter, aussi… Je ne voulais pas passer à côté d’un seul précieux moment. Surtout que les matins sont particulièrement magiques, apparemment. ;-)

Or, il s’avère que j’adore la nuit, avec son silence et son ambiance féérique; malgré mes bonnes intentions, je finissais donc toujours par poser ma tête sur l’oreiller passé minuit, et à me réveiller huit ou neuf heures plus tard. Jour après jour. Et chaque fois que j’ouvrais les yeux et voyais 8:30 ou 9:00 affiché sur mon cadran (je travaille à la maison, donc je peux me réveiller à l’heure de mon choix), je sentais une sorte de déception. Tiens, encore une fois où je n’ai pas réussi. C’était très subtil, à peine perceptible, mais bien présent.

 
image étoile
 
Depuis mon retour d’Italie, je m’endors vers 21 h, et je me réveille entre 4 h et 7 h, à cause du décalage horaire. Je suis donc une vraie de vraie lève-tôt présentement! Oui, il fait généralement noir quand j’ouvre les paupières, et je vois de jolis chiffres lorsque je pose mes yeux sur le cadran. Comme je le voulais depuis si longtemps.

Voulez-vous savoir ce que cela a changé à ma vie?

Réponse : Absolument rien. :-)

Voir le ciel s’illuminer graduellement est merveilleux, bien sûr… mais ça ne vaut certainement pas toute la pression que je me suis mise, pendant toutes ces années, à essayer de me coucher tôt sans y arriver. Il n’y a pas de cloches magiques qui ont commencé à sonner. Je ne suis pas une meilleure personne. Une fois le court moment de satisfaction passé, cela ne change rien de significatif à mes journées.

Cela me fait penser : combien de fois nous créons-nous de petites déceptions en tentant d’atteindre des objectifs qui n’ont aucune importance en réalité? Des objectifs comme faire le grand ménage de la cuisine. Perdre quelques kilos. Apprendre l’espagnol. On les traîne parfois pendant des années, alors qu’on ne fait que se buter contre eux et se fatiguer. Oh, il peut être super de les réaliser, c’est évident… mais parfois, on a beaucoup plus à perdre à essayer de les atteindre qu’on aurait à gagner en les concrétisant. En fait, c’est comme si on continuait de les cultiver pour le simple «plaisir» d’entretenir un certain niveau de culpabilité. Comme si on aimait se créer de nombreuses petites occasions de ne pas être OK comme on est, ou de ne jamais faire assez. Comme si on prenait plaisir à se narguer.

Ainsi, y a-t-il des petites choses que vous tentez d’accomplir depuis un bon moment et qui ne font que gruger votre énergie jour après jour? Que diriez-vous de vous en libérer? Renoncer à ces jolies visions peut sembler triste, ou lâche… Or, si vous êtes très honnête envers vous-même, peut-être réaliserez-vous qu’elles ne sont justement que cela : des visions. Oui, probablement réaliserez-vous que le bon vieux désordre dans la cuisine ne vous dérange pas – que c’est simplement l’idée d’avoir une cuisine en désordre qui vous affecte, en réalité. Ou peut-être réaliserez-vous que vous préférez manger librement et avoir un peu de chair sur les os plutôt que de régir votre alimentation comme un général d’armée et porter des jeans d’adolescents. Ou peut-être accepterez-vous le fait que vous préférez veiller tard que vous lever tôt.

En d’autres mots, si on n’a rien fait pour atteindre un but depuis un bon moment, il y a de fortes chances qu’on ne le désire pas profondément, ou qu’on le désire pour le regard des autres seulement, et que ce ne soit pas vraiment important. Donc aussi bien s’aligner avec la réalité, puis attendre le jour où on sera prêt pour vrai à s’y consacrer. Et se ficher la paix d’ici là. ;-)

Bon mardi!
Marie-Pier
P.-S. Merci de partager ce message avec vos proches si vous pensez qu’il pourrait ensoleiller leur journée! D'ailleurs, si vous recevez ce courriel d’un ami qui a eu la gentillesse de le partager avec vous, notez que vous pouvez vous abonner sans frais à Matin Magique sur http://www.matinmagique.com et recevoir de petites doses de magie – comme ce message – directement dans votre boîte courriel. Je serais ravie de vous accueillir dans la grande famille magique. :-)

Vous pouvez partager ce message sur Twitter ou avec vos amis Facebook en les invitant à aller le lire à cette adresse : http://matinmagique.com/ot22.html


Si vous appréciez ce que je vous offre par le biais de Matin Magique, le plus beau cadeau que vous pouvez m’offrir est de partager cette ressource avec vos proches afin qu’ils puissent s’abonner aussi et en bénéficier.

Merci! :-)

Vous aurez tous les détails de mon projet magique ici : http://matinmagique.com/p.html


 
© 2013 Monde Magique International Inc. – Tous droits réservés.


 

Si vous recevez ce message d’un ami, merci de ne pas cliquer sur les liens ci-dessous pour vous désabonner, car vous désabonnerez votre ami – pas vous. :-)

Si vous souhaitez recevoir une seule édition de Matin Magique par semaine (le lundi seulement), vous n’avez qu’à remplir le formulaire à la page suivante:
http://www.matinmagique.com/hebdo.html

Pour vous désabonner de Matin Magiquecliquez ici.

Pour mettre à jour votre prénom ou votre adresse email, cliquez ici.

Publié dans Clés d'évolution

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Aline 28/10/2013 14:48


J'ai bien aimé lire ton article, je me reconnais dans ce genre de situation où la pression et le stress occasionnés sont bien plus grands que la satisfaction reçue après l'accomplissement...


Ton article me rappelle un autre article, pas vraiment sur le même sujet, mais sur la réalisation de nos rêves. On peut être attiré par une vision d'un job idéal mais si travailler dur pour avoir
ce job de rêve ne nous convient pas, c'est qu'on aime juste l'idée de ce rêve mais pas réaliser ce rêve en lui-même avec les épreuves qu'il demande...


Bref, merci pour cet article et bon courage pour la suite. =)

Carole Blériot 28/10/2013 16:02



Bonjour Aline,


Oui, nous nous mettons souvent la pression pour avoir autre chose, alors que notre meilleur est simplement dans la reconnaissance et la jouissance pleine et entière de notre fabuleux quotidien
.


Merci pour ce partage Aline et belle semaine à toi