Libération des croyances, mémoires liés à l'évènement d'hier

Publié le par Carole Blériot

Bonjour à tous,

 

Je voulais vous parler aujourd'hui de ce l'acte meurtrier qui s'est déroulé hier.

 

Pour tous ceux qui sont en "recherche personnelle", en libération de mémoires et de croyances, c'est une occasion de plus de voir où nous en sommes, ce que nous avons encore à rendre, à unifier en nous.

Vous savez, je pense, que ce qui se passe dans le monde est le résultat de nos mémoires collectives, de nos pensées, de nos vibrations. Cela s'est passé en France, cela est donc en rapport avec nos mémoires collectives françaises. Nous avons la capacité de faire en sorte que cet évènement nous apporte cette part de nous même que nous ne voyons pas, car souvent sombre, et il est parfois difficile d'aller à la recherche de cette partie de nous même.

En faisant le "nettoyage" sur nous même, en rendant nos mémoires, croyances et culpabilités, en pardonnant (c'est à dire en réalité en ne jugeant plus, et en ne séparant plus), nous pouvons faire en sorte que ce genre de chose n'arrive plus. Ne pas le faire dans le but de sauver quiconque, car vous savez très bien que chacun à sa responsabilité dans ce qui lui arrive, même si pour certains d'entre nous, il est difficile parfois de réaliser cela pour des enfants. N'oublions pas que nous parlons ici des âmes et non pas des personnages que nous incarnons.

Un certains nombre de personnes est nécessaire pour travailler sur tous et alléger les fardeau collectifs. Si cela vous parle, je vous demande donc de faire circuler ce message, afin de toucher le plus grand nombre de personnes, afin de faire ce "nettoyage", pour plus d'Amour. Et peut importe si mon nom est cité ou pas, le but n'est pas là, évidemment. Il serait même peut être bien que cela soit anonyme, car ce n'est pas mon personnage qui le demande, mais bien mon âme, au nom de nos responsabilités collectives de créateurs.

 

Il est important en 1er lieu d'accueillir ce qui monte en vous, sans le juger. Éprouvez vous de la colère, de l'injustice, de la pitié, de la haine, de la rancune, un besoin de justice, de la compassion, un besoin de faire payer, ...? Accueillez tout cela car c'est le premier pas. Cela vous fera prendre conscience d'où vous en êtes, vous personnellement et ce que vous avez à guérir en vous même encore.

 

Quelles croyances, quelles mémoires sont à la base d'un acte pareil ?

Je vais commencer à décortiquer certaines choses, mais je vous demande une participation, afin d'aider chacun d'entre nous à voir ce qui se cache dans les mémoires collectives, car je n'ai pas tout entre les mains, à plusieurs, nous sommes plus forts.

 

Apparemment, ce qui ressort en 1er lieu, c'est le lien à la religion.

Les mémoires, croyances et culpabilités des guerres de religions ne sont pas encore mises au point zéro, nous les reproduisons donc encore et cela est palpable à travers le monde et en France.

 

Voici donc certaines croyances à rendre :

 

aller à l'école est dangereux

8h du matin est une heure dangereuse pour y aller

nos enfants sont en danger

tel culte est mieux qu'un autre

mon dieu est le meilleur

nous sommes prêtes à tuer au nom de dieu, au nom de ce en quoi nous croyons, au nom de nos opinion

ceux qui ne croient pas comme nous sont des incultes, des moins que rien, ils ne méritent pas de vivre

on a le droit de tout faire au nom de dieu

dieu nous demande de ....

lorsque mon honneur ou ma religion est bafoué, j'ai le droit de me venger

il y a des raisons qui me donnent le droit de tuer

le culte d'une personne est la personne, elle s'efface derrière

la religion dicte la manière de vivre et d'agir sans pouvoir y réfléchir

nous devons obéir aux représentants des religions auxquelles nous croyons

un "but supérieur" peut nous faire oublier notre humanité et nos valeurs

la religion est autre qu'amour, paix et vivre ensemble, elle est contrôle et manipulation

la religion est un moyen de domination des masses et des faibles

quelqu'un qui tue doit payer (cercle vicieux)

la haine est une solution

la vengeance est une solution

le conflit est une solution

tous les moyens sont bons pour parvenir à un but

une vie ne vaut rien face à une cause

il y a des ennemis cachés qui préparent des choses contre nous

nous ne pouvons vivre tous ensemble en harmonie à cause de nos différences

les cultures et les religions ne peuvent se mélanger

une personne peut être un traître à son pays ou à sa religion s'il change d'avis ou s'il n'obéit pas au dogme et à la loi du sang (de naissance)

les traîtres doivent payer

nous sommes infiltrés

nous n'y pouvons rien

peur de perdre nos proches

peur de la séparation

nous sommes des victimes potentielles, ces gens sont des victimes

les religions sont mauvaises et il ne peut advenir que du mauvais par elles

certaines personnes sont aveuglées par leur endoctrinement

tuer un enfant est pire que tuer un adulte (les japonais pensent le contraire)

avec ce que font les Israéliens aux Palestiniens, il y aura forcément un retour de bâton, ils ont à rendre des comptes

croyance que nous sommes séparé des juifs ou des musulmans ou même de ce tueur

croyance dans le bien et le mal et donc dans la séparativité et le conflit inévitable

croyance dans la justice et l'injustice

croyance dans l'amour et le non amour

croyance dans la barbarie, la mise en danger et la sécurité

croyance dans l'impuissance et la puissance

croyance dans l'ennemi qui se cache à l'extérieur de nous même, prêt à nous attaquer

croyance dans le karma (il existe tant que nous y croyons)

croyance dans le terrorisme

croyance dans le fait qu'il faille des actes forts pour se faire entendre

croyance que l'Homme est fou .... étudier ses croyances sur l'humanité, ses actes, tous les jugements que l'on a à ce sujet

croyance dans le fait de manquer d'amour

croyance que le monde est à la dérive

croyance qu'il y a des fous en liberté qui peuvent agir sur nous sans notre consentement d'âme et sans que nous y soyons pour rien (tout ce que nous émettons dans nos vibrations)

..... il y a beaucoup à rendre, à lâcher, à ne plus nourrir, à confier à sa partie divine et toute puissance, son Esprit

 

Certaines culpabilités de vies antérieures ou d'hérédité (ce qui est la même chose) :

d'avoir fait ou de n'avoir rien fait

d'avoir massacré, tué, violé, enlevé, torturé .... Par amour pour soi, il "faut" arriver à dépasser ces mémoires, à ne plus les juger, à ne plus se rendre coupable, à ne plus rendre quiconque coupable (jugement =séparativité=nourriture pour que cela continue). Personne n'est meilleur que d'autre, nous sommes tous sur le même bateau, à travailler ensemble, à créer ensemble.

d'avoir subi

de manquer d'amour (et donc de le mériter)

de ne pas se sentir en sécurité

toutes les culpabilités que l'on traîne de vies en vies

d'avoir à payer pour tout ce que l'on a commis dans des vies antérieures (lâchez tout cela, on a tout fait, mais c'était le chemin de la dualité, on est tous à égalité. La seule solution est le pardon, la reconnaissance qu'il n'y a pas de bien ou de mal, seul l'amour existe, au delà des apparences de 3D bien sûr). Si nous arrivons à transmuter cela, et je n'en doute pas, nous aurons faire de cet acte, un acte porteur d'amour et ces âmes n'auront pas quitté le jeu de la forme pour rien (si je puis dire).

Pardonnons nous donc tout ce que nous avons pu faire ou ne pas faire en laissant faire, aimons nous plus que cela.
Pardonnons nous, dans l'unité d'avoir fait sacrifier Jésus, d'avoir préférer la luxure, la facilité, le dogme, l'assassin qui représente les 3 chakras du bas, plutôt que la paix, la sagesse, l'illumination, l'amour, le travail sur soi, le lâcher prise, le dépouillement de ses croyances anciennes et rassurantes.

Rendons nos culpabilités si créatrices car proches de l'énergie de la matière autant que la peur.

Demandons pardon à toutes les personnages que nous avons brusquées dans leur cheminement, rendons grâce à la sagesse de nos âmes qui nous ont donné des expériences très sombres à vivre, afin d'aller amener la lumière au fin fond de l'obsurité.

Pardonnons nous d'avoir créé l'obscurité afin de faire cette expérience initiatique dans la matière dense.

Pardonnons nous d'avoir créé la dualité, et donc l'impression du mal séparé du bien et même parfois plus fort que le bien (c'est nous qui le rendons plus fort par nos peurs, notre croyance en l'impuissance, notre conditionnement de "t'es rien" -terrien, nos culpabilités qui créent des victimisations, des actes où l'on paye ce que l'on a fait, qui créent le karma...)

Reconnaissons que seul l'amour existe, même si nous le cherchons encore parfois au travers de nos dualités.

 

Certaines mémoires françaises et autres :

conflits entre catholiques et protestants

entre catholiques / templiers et cathares

entre juifs et musulmans

entre juifs, français et allemands

entre ethnies

pour une cause quelconque

pour un pays, une frontière

pour une monnaie

pour une langue

pour de l'énergie

pour l'argent

les juifs ont tués Jésus, en préférant libérer un assassin à sa place (grosse mémoire à libérer : les prières catho des années 50 prônaient leur culpabilité), ils sont coupables pour l'éternité, et tout ce qui peut s'en suivre ....

les juifs de l'époque ont aussi persécuté la famille de Jésus, sa mère, sa femme, ses enfants, ses disciples, qui ont dû fuire leur pays, certains ont même été lapidés.

...

 

Si nous sommes amour, alors nous devons envoyer de l'amour autant aux morts (afin qu'ils poursuivent en paix leur chemin de l'autre coté), qu'aux parents des "victimes", qu'à la France et au monde vivant dans la 3D, qu'à celui qui a tiré.

Si nous sommes nous même dans la peur, la colère, la rancune, le besoin de punition, le jugement .... qui sera amour et qui fera le travail ???? Évidemment que l'égo reprend facilement le dessus dans ces cas là, mais c'est là où vous verrez si vous jouez le jeu de l'égo spirituel ou émotionnel ou même mental, ou si vous vivez votre foi et votre amour pour la vie universelle, au delà des voiles. Nous avons le droit de dire stop, mais avec Amour.

 

Tant que nous jugerons, nous obligerons la dualité à exister et donc à des bourreaux de faire leurs actions, celles qu'on leur crée. Il est temps de prendre consciente de cela, si vraiment nous voulons du fond de nos coeurs et de nos tripes, faire émerger un autre monde unitaire, réuni.

 

En étant amour, nous permettons à tous de bénéficier de cet amour et donc de guérir plus vite. Si chacun guérit, la vie que nous créons s'équilibrera et ce genre de chose appartiendra au passé. Cet acte est l'acte d'un homme qui manque d'amour. S'il avait eu cet amour, il n'aurait jamais fait cela.

 

Tant que nous aurons des mémoires non guéries, non reconnues et non accueillies avec amour (jugées), nous matérialiserons ces mémoires et les revivrons, encore et encore, jusqu'à ce qu'enfin le travail d'amour soit fait. Tant que nous garderons bien à l'abri de notre conscience, en nous, ces mémoires, croyances, culpabilités, nous obligerons, par la loi de cause à effet, certaines personnes à tenir des rôles, certaines âmes à remplir ces missions révélatrices (quitte à s'oublier elles même et à rechuter).

 

Voilà.

Ce que vous ferez de ce texte vous appartient, j'ai fais ce que je sentais devoir faire.

Je lâche prise sur le résultat, sur le contrôle.

Que le meilleur soit, pour tous

 

Publié dans Connaissance de soi

Commenter cet article

Simone 20/03/2012 14:32


Merci Carole pour cette prise de conscience, j'ai beaucoup de croyances à libérer, à nettoyer, peux tu m'indiquer comment faire ce travail, suffit-il de demander pardon avec le coeur ou bien y
a t il un procédé? Merci pour ta  réponse afin que je puisse faire le nécessaire rapidement pour le bien de tous. Simone

Carole Blériot 20/03/2012 15:16



Bonjour Simone et merci pour ton message et ta participation.


Le travail est simple : accueillir ce que tu ressents ou tes résonnances avec ce que j'ai indiqué, discerner tes croyances, culpabilités, mémoires et les lâcher, en n'y adhérent plus, en n'y
croyant plus. Je demande ensuite à mon Esprit (partie divine de soi, toute puissante), de nettoyer tout ce qui est, en moi, lié à ce que je lâche. Au début, il faut discipliner son mental
(débrousailler), ensuite cela va tout seul, le chemin est tracé.


Exemple : cet évènement me fait remonter que mes enfants risquent d'être mis en danger par quelqu'un d'extérieur :


je reconnais que j'ai la croyance en la dualité sécurité/danger, je la rends, ne m'y attache plus (car j'ai pris conscience que c'est une croyance de mon mental limité) et demande la libération
de tout ce qui est lié à cette croyance (les mémoires, les blessures). Je me pardonne d'y avoir cru et je demande pardon d'avoir "obligé" une autre âme à m'aider à cette prise de conscience. Je
pardonne aussi à cette âme, car finalement, elle n'est que le reflet de mes croyances.


idem pour la croyance en un enemi extérieur à moi, qui ne sont que les reflets de mes ombres intérieures, donc de mes croyances. L'extérieur est le reflet de l'intérieur, je reprend mes
responsabilités et donc la maitrise de ma vie.


idem pour ses culpabilités et mémoires (qui sont des outils permettant de dénicher ses croyances créatrices), les rendre en prenant conscience qu'elles découlent d'un jugement, d'une
dualité.Identifier la dualité qui est au coeur de cette mémoire ou culpabilité et la rendre en se pardonnant de l'avoir eu. Demander l'harmonisation à son Esprit, qui défera les noeuds qui y sont
liés et se pardonner d'y avoir cru et donc de les avoir nourris en énergie et les avoir matérialisé.


Pas de culpabilités non plus sur les matérialisations, car beaucoup de gens les créent ensemble pour quelles prennent forme(afin d'enfin les libérer). C'est pour cela que l'on doit travailler en
groupe, car l'union fait la force mais chacun se doit de reprendre ses responsabilités personnelles.


Je te souhaite bon lâcher prise et remplissage d'amour, tout en gardant à l'esprit que si tu ne fais cela que pour les autres, tu rentres dans le rôle de sauveur et manque donc d'amour pour toi.
L'énergie que tu déclencheras par amour pour toi en te libérant, pour toi en 1er lieu, rayonnera sur les autres, sur le monde et même dans l'univers. Cela est une conséquence et ne doit pas en
être la cause, sinon il y a déséquilibre.


Plein d'amour à toi Simone