La patience

Publié le par Carole Blériot

Joshua, par Françine Bertrand :

 

La patience est l’attribut des sages, pour l’atteindre vous devez le développer, c’est un élément indispensable et très important dans votre évolution. Cela représente de nombreux efforts et pourtant, seulement le temps peut apporter cette patience. Elle représente la sagesse de prendre le temps de penser et d’agir sans réagir, ce qui n’est pas peu dire chez certain d’entre vous, qui réagissez sans attendre de faire la différence entre utile et inutile, ce qui représente de nombreuses erreurs.

 

Que devient un être stressé et impatient ? Un dépendant des événements qui agissent sur lui et autour de lui. Cela représente l’étouffement par la vie elle-même, qui n’est pas vécue à son rythme normal, mais saturé d’une extrême intensité, qui elle se répercute sur la santé mentale et physique.

Que devient un être stressé, un dépendant au narcotique en tout genre, et bien peu s’en sortent indemne, alors que la patience bien développée s’apparente à un réel plaisir dans la vie de chaque jour.

Apprendre à développer la patience dans votre vie ne veut pas dire l’acheter, mais prendre le temps de vivre le présent dans une situation, en sachant que la patience sans extravagance va vous apporter une solution extérieure et bien supérieure à un stress qui lui vous détruit à petit feu.

 

Cela représente une extrême sagesse que de s’assoir et d’apprendre à voir que trop souvent la meilleure solution est de ne rien faire, de donner le temps au temps de se réparer lui-même. Si cela est nécessaire bien entendu vous devez intervenir, mais sans aucun stress ou impatience, ce qui augmentera vos chances de régler l’inconvenant présent. Apprendre la patience tient d’une grande sagesse que vous devez développer, sans quoi que deviendrez-vous si une catastrophe se présente. Sans sagesse et patience, vous serez confronté à vos propres réactions qui feront l’échec de votre propre intervention, cela représente peut-être des vies qui seront à ce moment-là autour de vous. Pourriez-vous vivre rempli de remords et de souvenirs tristes et désastreux? Je ne le pense pas, puisque l’oubli n’existe pas vraiment chez les êtres humains, mais seulement le reproche que chacun se fait et qui lui, ruine votre propre santé et de là votre vie tout entière.
Habituez-vous dès maintenant à prendre une grande respiration quand la patience est nécessaire, vous apprendrez une respiration à la fois, à être plus centrée et respectueux de vous-mêmes. Soyez serein et apaisé même si tout se bouscule autour de vous, restez calme et regardez au-delà des apparences, vous savez qu’elles ne sont pas réelles, mais seulement le reflet de vos peurs et de vos émotions. C’est pour cela que deux personnes vivant une même catastrophe ne vivent pas le même événement de la même manière. Pour l’un c’est une tragédie et pour l’autre c’est un événement auquel il peut survivre très facilement et le souvenir en sera très vite effacé, alors que la personne qui elle vit cet événement comme une tragédie ne pourra jamais l’oublier. Elle en reparlera toute sa vie et fera en sorte de bannir la joie suite à cette tragédie.
Lequel des deux pensez-vous être? Si vous répondez celui de l’événement, vous avez bien compris et vous développez la patience avec la connaissance de la vie telle qu’elle doit être vécue. Si vous êtes encore la personne qui vit dans la tragédie alors vous avez du travail à faire, commencer par des respirations est très indiqué. Quand vous respirez en conscience, le monde change et pourtant ce ne sont que des respirations. Voyez-vous pourquoi vous devez souvent vous rappeler les secrets de la patience, car la connaissance s’acquiert avec de la patience.
Chaque expérience forme votre patience qui s’apprend chaque jour un peu plus. Surtout ne pensez pas que la patience est de la lâcheté, mais bien le contraire et si quelqu’un vous juge lâche pour votre patience, laissez cette personne faire la différence elle-même, vous n’avez jamais à vous en justifier. Si un être patient vous pose une question, il attend obligatoirement une réponse. Si un être stressé et impatient vous pose une question, il n’attend et n’entend pas la réponse. Voyez-vous la différence, l’impatient a la tête pleine de bruit il se suffit à lui-même puisque rien d’autre n’a de place à part lui-même et ses problèmes, même s’il vous demande conseil il n’écoute jamais la solution il l’a déjà formulé dans sa tête, donc vous perdez votre temps. Ayez la patience de le laisser aller, surtout, s’il fait partie de votre entourage ou de votre famille. Ce qui est encore pire pour votre patience cela va de soi.
Alors, prenez conscience que vous ne pouvez rien faire, si vous êtes patient et sage vous allez attendre que cette personne arrête et cela se fera certainement à travers la maladie ou l’accident. Vous allez me dire c’est malheureux, je vous dirai que c’est heureux et une chance pour cette personne qu’enfin elle se rende compte que la vie est autre chose et surtout que sa vie est bien plus importante que son impatience ou son stress. Comprenez que ce c’est à travers les pires expériences que l’être humain réalise enfin qu’il est divin. Alors, ayez la patience et la sagesse si vous vivez ainsi de laisser aux autres la chance de s’en apercevoir.
Je vous souhaite la patience de mon être et je vous dis merci de votre compréhension.
Je dois retourner dans mon pays loin dans une autre galaxie, je vous suis reconnaissant de cet échange, à très bientôt.
Joshua
Apprendre à faire des miracles, www.lesecretdelavie.com

Publié dans Clés d'évolution

Commenter cet article