Dire STOP et amour inconditionnel

Publié le par Carole Blériot

Pendant que j'y suis .....

 

Je suis née dans l'énergie du 33, représentant l'amour inconditionnel et j'y serais toute ma vie. J'ai donc à travailler les limites, les croyances de cette énergie.

 

Lorsque j'étais ado, je suis tombée amoureuse, d'un jeune homme qui a finalement décidé de m'enfermer, d'être jaloux maladif et violent. Sur le moment, je n'étais pas encore dans le détachement, dans l'analyse, .... la seule "arme "que j'avais était l'amour immense que j'avais en moi. Je n'étais que pardon, accueil, amour, .... et résultat je me faisais aspirer, pomper, utilisé, et battre. A l'époque, je ne comprenais pas tout. J'aimais tellement et pourtant cela ne suffisait pas !

 

La vie m'apprenait à dire stop et à m'aimer plus que cela, à me respecter, à poser des limites pour moi et à prendre soin de moi en 1 er lieu. Mais je trouvais cela mal, mauvais, .... j'aurais pu me défendre, mais les croyances que j'avais m'empêchaient de faire du mal à l'autre, de devenir un peu comme lui, je voulais l'aider et non devenir bourreau ! Bingo, je me prenais pour une sauveuse, je l'ai découvert ensuite (parmi tant d'autres choses, car tant d'informations étaient cachées dans cette expérience, tel un diamant caché au coeur d'un morceau de charbon)

 

Tout cela pour dire que l'amour inconditionnel est aussi porteur de croyances, de limitations et de mémoires à rendre.

Rendre les mémoires de Jésus qui s'est sacrifié, ainsi que de tant d'autres saints, martyres .... nous n'avons pas à être des martyres ! au nom de l'amour ! Cela parait peut être logique pour vous, mais regardez  plus profondément en vous, je suis sûre que vous en trouverez des traces. et ceux qui se prennent pour des martyres à la télé (loin de chez nous), sont le reflet de cette croyance collective.

 

Aimer ne suffit pas, il faut aussi poser des actes, dire STOP est autorisé. C'est comme cela que l'on peut poser des limites saines autour de nous et s'épanouir. Nous sommes dans un monde, à une époque où cela est possible, alors pourquoi ne pas l'utiliser.

 

Les femmes se sont faites abuser depuis des siècles (je parle évidemment dans le jeu, dans les mémoires et les blessures, l'Esprit lui n'est touché par rien de cela), il y a donc nombre d'entre nous qui auront des actes réparateurs à poser. Entre parenthèse, ce seraient nous qui aurions commencé à utiliser les beaux mâles et à les manipuler, la suite est donc le retour de balancier, à nous de mettre un équilibre dans ces jeux passés...

 

Bref, j'avais la croyance que dire stop était du contrôle, alors que non, pas lorsque c'est votre coeur qui le dit de toutes ses forces. Evidemment que vous devez vous éloigner par amour pour vous, de ce qui n'est pas bon pour vous. Sans le rejeter, sans ignorer que cela existe et sans oublier les enseignement que la vie vous apporte sur un plateau (tout ce qui est dans votre vie, même ce qui semble extérieur, est une partie de vous même qui ne demande qu'à être accueilli, aimé et lâché). Sinon, cela reviendra avec force.Mais vous avez le droit et même le devoir envers vous même, de vous maintenir en équilibre harmonieux et vous donner la paix dont vous avez besoin, en cultivant votre masculin, permettant de vous sentir en sécurité intérieure, permettant de poser des limites saines et respectueuses.

 

L'amour n'est pas synonyme de souffrances, c'est une croyance bien ancrée.

L'amour n'est pas synonyme de sauveur non plus, ni de sacrifice

Nous n'avons pas à aimer les autres plus que nous même, mais plutôt de la même manière

Nous n'avons pas à nous oublier et passer après tout et tout le monde

Nous n'avons pas à être passifs forcément

 

.... l'amour a besoin d'être accompagné de sagesse et d'ailleurs l'énergie de notre terre serait "amour sagesse" réunis, car l'amour sans la sagesse mène à des déséquilibres (au moins dans nos plans).

 

L'amour n'est pas qu'une chose spirituelle, nous avons à le descendre dans la matière. Nous avons chacun notre rôle (d'où les familles d'âmes par exemple) et dire stop, fais parti de nos actions.

 

Dire stop réellement, c'est aussi ne plus s'attacher à ce que nous ne voulons plus dans notre vie, dans notre énergie, sinon, cela reviendra. Si nous nous attachons, si nous ressassons, si nous nous identifions, nous continuons à nourrir  ces énergies en nous et elles continuent à vivre à travers nous. Et là, c'est un travail de tous les jours, bien centré, à l'écoute....

 

Souvent pour dire stop, nous avons besoin que cela devienne insupportable, alors rendons aussi cette croyance collective et les choses changeront plus vite (même si cela ne doit pas être fait pour cela ! Ah tous les équilibres qu'il faut trouver ! On a vraiment crée un jeu où l'on n'a pas de quoi s'ennuyer )

 

Bonne journée à vous dans la sagesse du coeur .....

Publié dans Connaissance de soi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article