Création de dualité et lâcher prise

Publié le par Carole Blériot

Bonjour à tous,

 

Alors, avez vous créé des changements dans votre vie et autour de vous suite à cette méditation sur l'abondance ?

 

Je voulais vous préciser que lorsque nous travaillons à réunifier notre égo (masculin) et notre esprit (féminin), nous avons à lâcher les 2 mémoires complémentaires, car sinon cela ne sert à rien.

 

Si nous rencontrons le manque d'abondance ou le côtoyons, c'est que nous croyons en l'abondance et en la non abondance et nous créons, nous même, cette séparativité et donc cette réalité.

 

En réalité, sur le plan de la source de vie, sur le plan de l'esprit, seule l'abondance existe et elle est partout et tout le temps. Nous avons juste à nous reconnecter à cette essence. La reconnaître.

 

Vous n'avez pas de travail en ce moment, alors reconnaissez cette abondance de temps, qui est forcément là pour vous servir, pour être reconnue et utilisé par amour pour vous et la vie.

Vous n'avez pas assez d'argent pour faire vos courses, regardez vos placards, sont il vraiment vides ? N'avez vous rien à vendre, à échanger ou encore peut être que la vie vous apporte un ré-alignement à faire en trouvant un jardin où cultiver ? Peut être avez vous à réaligner vos véritables besoins ? Il y a forcément une raison "positive". Peut être avez vous à apprendre à demander, pour un temps, pour vous rendre compte que vous n'êtes pas seule, et que l'on peut demander de l'aide de temps en temps, sans se culpabiliser, sans se juger, le temps de se reprendre. Et peut être vous ouvrir à des échanges de services ....


Et puis cela peut être le moment de rendre la croyance que la vie ne vous donne pas tout ce dont vous avez besoin, que seuls ceux qui travaillent dur s'en sortent, qu'il faut "gagner sa vie", qu'il faut travailler dur, à la sueur de son front, que de tout façon il n'y a pas de travail (comme si cela dépendait de l'extérieur et non de vous même et de vos vibrations personnelles !!!),que seuls les bandits sont riches et heureux, que tous les patrons sont des voyous, que tous les patrons sont des exploiteurs, .... selon vos pensées évidemment que vous créerez ... si vous avez une mauvaise image des patrons, comment voulez vous être embauché ? Si vous sentez que vous êtes autonome et que vous avez un rêve à réaliser en passant par la création d'entreprise, pensez vous que vous serez embauché ??? Observez vos propres croyances et celles que vous entendez autour de vous, car il n'y a pas de hasard à ce que vous les endentiez

 

La vie nous propose de plus en plus d'être honnête envers nous même. Reconnaissez qui vous êtes, vos potentiels, vos capacités humaines ...

Rendez donc vos croyances et allez à la rencontre de la forme pensées de base que les a déclenché

 

Lâchez donc votre croyances dans la séparativité entre le manque et dans l'abondance (qui est souvent uniquement demandée par nos égos en terme de matière), car seule l'abondance existe. L'un n'est pas mieux que l'autre (dur pour l'égo n'est pas), elles sont chacunes des expériences à accueillir, à ne pas juger (sinon on sépare et alimente les 2 oppositions). Nous avons donc à rendre les 2 parties.

Surtout que nous sommes dans des pays où nous ne mourrons pas de faim !! Alors pourquoi les gens sont ils si angoissés ? Ce sont leurs croyances, les mémoires de guerre et de restrictions, les mémoires familiales qui ressurgissent. Ce ne sont que les perceptions de nos égos, voyant au travers leur voile de blessures et de croyances et non la réalité.

 

C'est la même chose pour le conflit et la paix, la santé et la maladie, la douleur et le bien être, le malheur et le bonheur, la laideur et la beauté, la puissance et l'impuissance, la connaissance et l'ignorance, le bien et le mal, le juste et l'injuste, la sécurité et l'insécurité, le partage et le non partage, le jugement et le non jugement, l'amour et le non amour, la lumière et l'ombre, le juste et l'injuste, ....

Si vous rejetez l'une des 2, alors vous êtes dans le déni d'une partie de vous, et vos énergies l'attirererons forcément vers vous pour quelle soit enfin reconnue.

 

Tant que nous ne voulons que l'abondance, nous créons le conflit (la dualité) qu'il peut en manquer et engendrons dans notre infinie créativité : le manque d'abondance. Juste en croyant que nous pouvons manquer de quoi que ce soit.

Alors reconnaissons que tout est là, que nous avons juste à le reconnaître. Observons nos croyances limitantes dans chaque conflit, et rendons les, en unité, sans les séparer.

 

Tout ce qui frappe à votre porte est une croyance qui a pris forme et qui vient vers vous pour être accueillie, aimée, transcendée par l' union, lâchée (plus du tout alimentée par vos croyances en elle ou son contraire).

 

Bonne journée

 

Publié dans Connaissance de soi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article