Auriez vous eu un jumeau ?

Publié le par Carole Blériot

Bonjour à toutes et à tous,

 

Je vais vous parler aujourd'hui d'un sujet qui me tient beaucoup à coeur car cela m'a aidé à surmonter ma plus grosse blessure émotionnelle et à retrouver le sourire envers la vie.

 

Je vais donc vous parler de la gemellité perdue.

 

Savez vous que 12 à 15 % des femmes au minimum selon les médecins, font des jumeaux, donc fabriquent 2 ovules qui se font fécondés ? La plupart sont spontanément éliminés du corps dans les 1ers jours ou les 1ères semaines.

 

Pour moi, il est incontestable que cela est imprimé dans la mémoire inconsciente de l’embryon restant (et je suis loin d'être la seule à le penser), ayant vécu moi-même cet évènement en tant qu’embryon et en tant que mère (2 grossesses où j’ai perdu du sang au début de chacune).

 

Différents symptômes/ mémoires, sont restés imprimés en moi jusqu'à ce que j’en prenne conscience.

 

Voici quelques exemples de comment cela peut s’exprimer :

 

-          Tristesse énorme sans raison

-          Solitude très difficile à gérer

        Sentiment d'abandon, de rejet, d'impuissance, de trahison

-          Difficultés à dessiner des choses, facilités à reproduire

-          Toujours laisser quelque chose dans son assiette, dans un verre

-          Se sentir un danger pour les autres

-          Peur de ne pas être aimé

-          Etre triste lorsque l’on perd une chaussette, lorsqu’une paire n’est pas reconstituée

-          Dire 2 fois les chose ou 3 (dans mon cas, triplés à chaque fois)

-          Relire 2 fois les livres

-          Fleurs séchés dans toutes les pièces (reliquat du jumeau perdu)

-          Objets cassé gardé en vue de les réparer et jamais fait

         Avoir beaucoup de difficulté à se séparer même pour un court délai, à rompre

         La séparation, la dissociation en général est difficile, même séparer une maison en 2

-          …..

 

Vous pouvez voir aussi quelle place occupe l’ancien chez vous, par rapport au neuf, cela vous indiquera quelques informations inconscientes sur vous même.

Sous quelle forme gardez vous votre jumeau près de vous. Avez-vous des boites avec des fleurs séchées dedans, des tableaux doubles, aimez vous la symétrie parfaite … ?

 

La blessure du jumeau mort peut nous causer beaucoup de tristesse sans cause apparente. Nous pouvons nous laisser à croire, inconsciemment, que le ventre de la femme est dangereux, qu’être mère est dangereux. Cela peut avoir comme effet une infertilité, des grossesses difficiles, une peur de se lier aux autres, par peur de les perdre aussi, de ne jamais se sentir entier et chercher à l’extérieur des choses ou personnes comblant ce manque énorme, ou encore du rejet, de l’injustice, de l’impuissance, de l’abandon, du masochisme, de la trahison …

Nous pouvons aussi nous punir de différentes manières car nous pensons, toujours inconsciemment, qu’il est parti car il ne nous aimait pas, parce que nous l’avons tué... Nous pouvons trainer des culpabilités très longtemps ainsi, c’est une des causes d’autopunitions : auto sabotage, tabac, drogues, fuites dans le travail, divorces à répétition (pas digne d’être aimé), vielle fille ou vieux garçon …

 

Je vous conseille un livre très détaillé sur le sujet, écrit par le docteur Claude Imbert : « Un seul être vous manque … » Elle va jusqu’à affirmer que 90 % des maladies et des mal êtres viennent de là. A vous de vous faire une opinion.

 

J'ai écris une lettre, afin de communiquer avec notre jumeau ou jumelle, afin d'aider au deuil.

Chacun pourra aussi, selon son coeur, lui écrire ou lui parler, lui donner un nom ... pour permettre la reconnaissance de cette âme (qui souvent nous suit jusqu'à ce que l'on ai reconnu son existance), et pour permettre notre libération mutuelle.

 

Bonnes retrouvailles lumineuses :

 

 

Bonjour à toi ma jumelle,

 

Je sais aujourd’hui que tu existes et que nos existences se sont croisées dans le ventre de maman. Ce n’était donc pas un rêve, tu m’a beaucoup manqué toutes ces années, je t’ai beaucoup cherché à travers les autres, sans jamais te retrouver. Cela m’a crée un grand vide pendant tout ce temps et je suis heureuse aujourd’hui de te retrouver.

 

Je te retrouve pour te laisser continuer ton chemin et moi le mien.

Je fais le deuil aujourd’hui, ici et maintenant, d’une existence à tes cotés.

Cela est juste ainsi.

 

Je reconnais que nous nous sommes accompagnées mutuellement, un temps donné, dans la matière, mais qu’aujourd’hui nous avons à vivre chacune de notre coté, notre propre parcours, afin de trouver à l’intérieur de nous, notre Unité, celle que nous formions à 2 avant.

 

Je ne suis pas coupable de notre séparation, tu n’en es pas coupable non plus.

D’ailleurs cette séparation n’est qu’illusion car nous sommes un, pour l’éternité.

 

Je te remercie de m’avoir accompagnée lors de la descente dans la matière et je nous libère afin que nous puissions suivre nos propres chemins.

 

Merci à toi et merci à moi pour cette initiation pleine d’Amour et d’Unité.

 

Publié dans Connaissance de soi

Commenter cet article