Ce qui abime le plus dans tout ça

Publié le par Carole Blériot

Bonjour à vous,

Lors de mes soins, je me rends compte que ce qui abime le plus dans tout ce qui arrive, c'est la soumission. Le fait d'être traité en tant qu'enfant, en tant qu'être non intelligent, non digne de réfléchir par soi, non digne de faire des choix justes par nous même, non capable de s'autodiscipliner, non capable de respecter les autres, de devoir fermer sa bouche aussi, baisser la tête ...

Tout cela agit sur le bas de la colonne et du corps : coccyx (choisir, se positionner, passer à l'action : masculin sacré) , sacrum (féminin sacré : je suis libre de mes choix, liberté d'être, d'agir selon ses ressentis), cela agit aussi sur les jambes car les gens ne peuvent plus se projeter dans l'avenir comme ils voudraient, ils ont peur du futur (car subit), on leur demande d'obéir (donc non choix et non réflexion), du coup les jambes sont déphasées, ainsi que leur ancrage, qui est plus sur un extérieur que sur ses propres choix, intuitions, ressentis, chemin de vie (qui est logé dans la terre au 3 e chakra sous terrain lié à sa place au sein de l'humanité). La tête aussi à bien du mal à prendre sa place : décision, là où je souhaite aller, mes projets ... du coup, les corps sont plus affaiblis, sans parler du manque d’oxygène pour beaucoup, qui réduit la vitalité du corps. Tout le reste a tendance à se décaler du coup : le canal (lié aux champs électromagnétiques), l'élimination affaiblie, le sacré à tendance à s'éteindre aussi. Sans parler du déni de soi, du reniement de ses besoins, du fait de devoir écraser son verbe pour ne pas gêner les autres : thymus, gorge, chakra sacré...

Comme faire ?

Je conseille d'essayer de garder la main un maximum sur vos énergies en se positionnant, au moins intérieurement. Il est nécessaire que chacun puisse rester intègre malgré tout ce qui se passe à l'extérieur. Si vous êtes devant une impression de non choix, reconnaissez le et assumez le fait de faire le choix de devoir le faire (par exemple comme toutes ces personnes qui sont obligées de ses faire vacciner par peur de ne plus avoir de revenus ensuite et qui craignent pour leur survie matérielle, ou encore ceux qui doivent faire des tests tous les 3 jours pour pouvoir travailler ou d'autres cas, ou encore ceux qui choisissent de quitter leur emploi). Assumez que vous ne vous sentez pas libre, mais que ce choix est le meilleur pour vous, pour le moment, que c'est ce choix qui est le plus admissible par vous. Ainsi vous gardez la main, posez votre choix. Je conseille aussi de garder le positionnement que vous voulez que cela change, car sinon vous validez cela. L'un n’empêche pas l'autre et ainsi vous ne reniez aucune partie de vous.

Et rassemblez vous, il y a des collectifs qui se montent, dans la paix, mais aussi pour la justesse (l'un n’empêche par l'autre). Lâcher la fausse croyance aussi, que dire non c'est s'opposer, c'est faire la guerre, engendrer un conflit. Non, dire non, c'est positionner un choix clair ! Les collectifs humains sont l'avenir, cela aide à reprendre son pouvoir, à se serrer les coudes, en étant moins seuls, on est plus fort, on crée ensemble, c'est le contraire de subir.

Même si tout cela semble prendre un tour autoritaire, les structures anciennes continuent à se fragmenter afin de faire de la place pour le nouveau : énergies d'Uranus et Saturne depuis 2020. Plus l'opposition monte, plus ce qui est caché va remonter et être mis à jour. Tant qu'il y a des mensonges et des choses cachées, l'opposition est utile car elle fait remonter les choses jusqu'à ce que cela soit visible de tous. Si les gens ne se positionnent pas dans leur choix et acceptent sans se positionner, les vérités resteront cachées, voilées et le mensonge gardera la main. Ce n'est pas le chemin, normalement, mais libre arbitre oblige, cela dépend énormément de nous tous et de la somme de nos choix et positionnements individuels, cela allongera ou diminuera le temps nécessaire à cet accouchement planétaire.

Je rappelle que nous sommes à l'ère où nous reprenons nos pouvoirs/capacités. La télépathie se développe, ainsi que d'autres capacités innées chez l'humain mais qui étaient éteintes par le taux vibratoire global bas. Le taux vibratoire remonte, les gens ouvrent les yeux, ça prendra le temps nécessaire, mais c'est en chemin, quoi qu'il se passe à l'extérieur. Je ne suis pas défaitiste, je sais que cette période pendant laquelle nous nous sommes incarnés n'est pas n'importe laquelle, que nous avons tous notre rôle à y jouer (chacun à notre manière), parce que c'est notre choix d'âme d'être venu à ce moment, pendant ce grand tournant. Nous en avons donc toutes les capacités.

Notre ADN est en train de se reconnecter et dans ce que je capte, nous serons en mesure dans quelques années, de réparer certaines boulettes, nos erreurs de jeunesse. Cela sera possible quand nous aurons retrouvé notre souveraineté, quand nous n'obéirons plus à l'extérieur mais suivrons notre propre chemin, notre propre écoute intérieure, nos propres besoins réels (pas celui de la dernière TV ou console hein lol), notre propre souveraineté, avec respect de nous même. Quand nous pourrons dire "non !" à papa maman (schémas familiaux et son karma non assumé, attentes extérieures, obéissances à des dogmes ou lois extérieures à des croyances d'obéissances à des état, collectifs et égrégores extérieurs ...) sans peur, par amour et respect envers soi, pour sortir de notre adolescence, pour grandir, évoluer et devenir adultes donc libres, quand nous aurons guéris nos blessures d'impuissance et de victimisation, quand nous serons sortis de nos croyances d'être petits et insignifiants (terrien : t'es rien) : nous récupèreront beaucoup de nos capacités et de notre beauté et le monde nous ressemblera enfin !

En attendant, il est nécessaire de faire le travail en soi afin de sortir des obéissances à l'extérieur, des pouvoirs données à l’extérieur, de l'obéissance aux peurs et aux émotions (dont certaines empathies qui nous font plonger dans l'égo, le sauveur, la souffrrance ...). C'est ce que je fais lors de mes soins et depuis quelques années déjà : Libre d'être soi, c'est pas du p'tit !

Nous apprenons tout l'art délicat d'être ensemble tout en étant différents, d'être différents tout en respectant l'autre, d'être à l'écoute tout en se positionnant afin de ne pas se renier soi même, ce qui reviendrait à s'autocastrer.

Être et laisser être, nous apprenons la maitrise autrement dit !

Nous sommes à un grand tournant, où nous avons le choix de la civilisation du futur : soit nous continuons à ne pas choisir et le monde sera façonné par ceux qui se sont installés au pouvoir décennies après décennie (et dont le plan a été montré par des monuments, conférences, films sur l'avenir hyper contrôlé et technologique), soit vous choisissez un monde plus respectueux de chacun, plus humain, plus à l'écoute, plus dans le partage, moins élitiste, moins séparé ... L'avenir est entre nos mains. Sauf que l'humain à tendance (et il y est grandement aidé franchement) à se laisser emmener, plutôt qu'à décider, pour le moment. C'est pourquoi il a besoin d'être secoué en général, de se prendre des choses en pleine figure car cela l'éveille, le sort de sa bulle d'enfermement. Il y a 2 choix là aussi : soit on avance en conscience, en réfléchissant, en cherchant, en écoutant afin de se reconnecter à nos vérités intérieures, soit on ne fait rien de tout cela et la conscience viendra nous secouer par du karma, de la fatalité, des chocs, des blessures, des pertes. Tout cela est là pour fissurer nos carapaces, secouer nos voiles afin qu'ils tombent, nous faire relever la tête, voir les choses en face, nous accompagner à nous prendre en main.

Là je parle du monde collectif, car chacun vivra selon sa vibration, selon ce qu'il émet et crée/cocrée. Certains pensent que regarder ailleurs suffira à les en sortir (faire l'autruche). Mais ces gens là ne se rendent pas compte que regarder ailleurs ne libère pas ce qu'ils portent en eux et que qui "ne dit mot consent", car ne rien rien faire c'est laisser faire, autoriser à ce que cela continue (comme l'inceste dont on parle en ce moment, la pédophilie, la faim dans le monde, les violences diverses, la pollution planétaire, l'utilisation des pays pauvres par les pays riches ...). On vit ce que l'on vibre et ce que l'on fuit finira toujours pas revenir à nous, c'est ce qu'il nous arrive en ce moment.

Qu'est ce que l'on fait concrètement en cas de maltraitance ? On quitte ce qui nous maltraite et on regarde en soi pourquoi on a autorisé cela, en quoi on a laissé faire, ce que cela nous dit de nous, le manque d'amour de respect et d'écoute intérieur que cela nous montre, la dépendance à l'extérieure aussi par nos parties non reconnues et aimées. C'est cela qui nous est demandé actuellement. Personne ne fera notre part à notre place (notre part de colibri), il n'y aura pas de sauveur extérieur, il est l'heure de reprendre nos responsabilités si nous voulons avoir des personnes responsables à l'extérieur. Les choses ne se feront pas toutes seules. Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde, n'est ce pas !

N'hésitez pas à prendre des fleurs de bach, des cristaux, la période est loin d'être évidente, mais franchement quand on compare avec la guerre que nos parents/ grands parents ont traversés, c'est quand même moins dur, même s'il y a plein de transposés qui ne sont pas des hasard ...

Je suis là si vous avez besoin, vous savez où me trouver.

Courage à tout le monde, Amour, Paix, mais aussi honneur au masculin et au féminin sacré : positionnement, choix, action juste, écoute, douceur, accompagnement, entraide, bienveillance ...

Ayez confiance en vous, en l'humain et en la Vie, c'est pour un meilleur tout ça ! 😉

Bel automne à vous 🍁

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article