Séances en visio

Publié le par Carole Blériot

Bonjour tout le monde,

J'espère que vous allez bien :-).

L'été est là, le soleil nous accompagne, nous rassure et nous guide au milieu de plusieurs éclipses et énergies décapantes, mais nous avons l'habitude maintenant ;-), c'est devenu le rythme "normal".

En ce moment et depuis le début d'année, nous nous décrochons des anciennes autorités inconscientes, afin de réhabiter ces parties par nous même, récupérer notre pouvoir de conscience et de choix et se libérer de tout ce qui était à notre place : des parts familiales, collectives, d'autres plans, des obéissances à d'anciennes lois, dogmes ... qui ne sont plus d'actualité car nous changeons d'ère, de manière de penser et de voir les choses.

Nous nous dirigeons de plus en plus vers de la créativité, celle de l'être qui crée du nouveau, qui choisi par lui même, en toute autonomie, mais pour cela, il est nécessaire de sortir des répétitions et de ce qui nous pilote inconsciemment, il faut passer à autre chose, changer de plan, afin d'avoir de nouveau angles de vues, de nouvelles possibilités.

Avec tout ce qui arrive de grand, encore voilé par les mascarades actuelles de l'ancien monde qui s’effrite, avec ses anciennes structures qui se débattent pour survivre, les masques derrières lesquelles les personnalités se cachent, j'ai l'élan d'ouvrir dès maintenant la visio, et de pouvoir être en contact direct avec vous afin que plus d'énergie et de données circulent. Je suis en joie de pouvoir me ré ouvrir au monde, enfin !

Les prochains soins sont donc proposés soit comme avant (à distance et récapitulatif par mail) soit par skype, au choix de chacun. Les soins en différé seront maintenu en bilan écrit pour l'instant, je verrais ensuite.

J'en profite pour poser mes congés de déménagement, je travaille tout le mois de juillet jusqu'au 29 et reprendrais le 10 aout.

Je vous souhaite à tous un très bel été et de très belles vacances pour ceux qui pourront en profiter.

Très belle journée à vous

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article