la mémoire du jumeau perdu

Publié le par Carole Blériot

Bonjour à tous,

Ce thème est très récurrent, j'ai donc décidé d'en faire un article.

J'ai pu remarquer que presque tout le monde avait eu un jumeau. Cette "forme" du jumeau est une porte vers les autres, il conditionne le relationnel, mais aussi nos manières de fonctionner (par compensation) vis à vis de soi et de l'autre.

Ceux qui ont eu un jumeau (je dirais 95 % de la population dans le présent) ont tendance à s'ouvrir vers l'extérieur beaucoup plus et à chercher du lien vers les autres. En fait ils cherchent leur jumeau inconsciemment et la guérison de cette blessure, de ce vide.

Certains transforment la mémoire du jumeau, en recherche d'âme sœur, pour moi c'est la même problématique, mais sur différents plans : le fait de ne pas se sentir complet, d'être touché, impacté par la séparation que l'on vit à travers l'incarnation dans la matière.

Le jumeau perdu est donc une ouverture à se lier à l'autre par un effet de manque bien souvent et non de cœur (même si cela peut être caché derrière).

Ceux qui n'en ont pas eu (les 5% restant de la population), auront tendance à rester seuls beaucoup plus facilement. Il sont d'emblée bien plus indépendant et se sentent directement entiers. Ils ne sont pas dans le besoin de l'autre. Ils ne sentent pas forcément le besoin de se lier et fonctionnent très bien tout seuls.

La perte du jumeau engendre des émotions, des blessures (voir un traumatisme) et des croyances (par compensation des émotions ressenties), la blessure d'abandon étant la plus forte en général. Cela engendre tristesse et colère et bien souvent un manque d'amour pour soi. Il se crée des croyances d'essais de compréhensions : je ne mérite pas l'amour, c'est ma faute, je ne suis pas digne d'amour, négation de la perte (deuil qui ne peut se faire), c'est pas possible il va bien revenir, il n'y a qu'avec cet être perdu que j'aurais trouvé l'amour et aurait été compris ....

En vrac, voilà ce que cela peu induire :

- recherche d'un être parfait pour soi, recherche d'un identique (pour les vrais jumeaux) et incompréhension de ne pas le trouver, partie de soi non habité à cause de cette attente d'un autre et projections de manque vers l'extérieur, dépendance à combler, partie de soi et morceaux d'âmes à l'extérieur de nous

- culpabilité d'être le seul survivant, de l'avoir tué, écrasé, d'avoir tout mangé et qu'il ne restait rien pour lui, que vous n'étiez pas assez aimable ...

- place à soi laissé aux autres par culpabilité inconsciente ou autre émotion, impression d'injustice, confusion, difficultés d'incarnation, impression de ne pas être à sa place, conflit entre l'impression de ce qui aurait dû être et ce qui est

- peut faire attirer à soi des parasites pour combler le manque : des entités, des pervers narcissiques, des vampires énergétiques humains, E.T. (extraterrestres donc) ou énergétiques, qui vont combler cette marque d'un espace vide en vous (comme inconsciemment il y a appel ...)

- crée des envies de fusion avec l'extérieur, alors que c'est uniquement avec soi qu'il est juste de fusionner, avec ses propres parties. Croyance qu'il faut chercher quelque chose, quelqu'un à l'extérieur de soi, accentuant la croyance d'un sauveur extérieur à vous.

- peut engendrer un besoin de sacrifice de soi par culpabilité d'être en vie ou qu'il ne le soit pas (comme toute culpabilité inconsciente d'ailleurs). Je rappelle que le don de soi et le sacrifice ne sont pas les mêmes choses du tout !! L'un est amour l'autre déni de soi.

- Porter la culpabilité qu'il ne soit pas en vie à cause de vous, vous fait porter ce qui ne vous appartient pas. C'est une croyance déviée. Là aussi cela engendre le besoin inconscient de porter les autres ensuite, à cause de la croyance dès le début d'avoir un pouvoir sur l'autre, destructeur dans ce cas. Et d'avoir modifié le cours juste et normal des choses. Donc ensuite, inconsciemment, on se croit responsable de ce qu'il arrive aux autres et on porte les situations et les gens pour les en alléger. Croire que l'on a un pouvoir sur la situation de l'autre, sur ce qu'il doit vivre, est une prise de contrôle par manque de connaissance et n'est aucunement amour. C'est une illusion. Vous n'avez que le pouvoir sur l'autre qu'il vous donne (inconsciemment souvent).

-certains jumeaux survivant intègrent dans leur propre corps, une partie, une relique, du jumeau perdu. Dans ce cas, c'est plus dense. Je conseillerai d'aller libérer le généalogique porté en vous, de travailler ses attachements plus fortement (dépendances), libérer ses mémoires niveau matière de fusion extrêmes (vrais jumeaux vécus, siamois, mère/enfant) et les forces de survie inconscientes qui vont avec (possession, appartenance, fusion des corps à travers les rôles pères/mère/enfant, appartenances/possession de l'autre par les liens du sang ...), engendrant la croyance que le corps de l'autre nous appartient à cause des forces de vie familiales non conscientisées (engendrant attouchement parents/enfants et autre mélanges fusionnels inconscients à travers les forces de vie/survie non mises en conscience depuis des générations).

Le livre "un seul être vous manque, auriez vous eu un jumeau" du Dr Claude Imbert, vous expliquera les détails bien mieux que moi. C'était le 1er livre sorti à ce sujet dont j'ai eu connaissance, je ne connais pas les autres.

Il faut vérifier aussi que l'âme de ce jumeau soit bien monté, sinon comme toute âme extérieure à vous, il teintera l'énergie de votre corps, jusqu'à vos hormones, votre système immunitaire, vos envies, vos pensées, vos actions ... votre chemin de vie.

Et aussi vérifier s'il n'y a pas des oppositions extérieures que vous auriez pris comme ancrage et qui gêneraient la libération (ex : mes parents voulaient un garçon, alors je garde la trace du jumeau garçon par fidélité inconsciente à mes parents ou autres)

Parfois, les âmes des jumeaux sont en conflit (pas les même intérêts par exemple) et l'amour entre les 2 n'est pas là. Cela peut créer des dissociations, des conflits plus sérieux entre son propre chemin et le chemin de l'âme non incarnée, il peut y avoir des jeux de dominances très gênantes et des possessions engendrant des maladies mentales dans les cas les plus lourds.

Ce jumeau, cette mémoire, cette forme de séparation est sur un autre plan, complètement en lien avec la grande croyance/voile de séparation lié à l'incarnation dans la matière.

Le ventre de la mère est comme un sas et l'enfant est encore dans cette notion de fusion, il vient d'un monde plus grand et il est branché en fusion avec sa mère pour sa survie et pour s'incarner dans le monde de la forme dense. C'est pourquoi je rappelle à toutes les futures mères, au passage, de faire un travail de conscience sur elles avant et pendant la grossesse, si besoin. Car cela va teinter toute la vie de l'enfant. Et oui, si votre enfant a eu un ou des jumeaux, il faut lui en parler, lui donner un nom même, afin de lui rendre sa place et d'aider l'enfant survivant à ne pas laisser cela dans un coin de son inconscient (en souffrance) et lui faire vivre des blessures de souffrance alors qu'il pourrait le vivre avec plus de conscience et en paix.

Ces blessures et mémoires de jumeau, vous feront travailler exactement ce que vous êtes venu libérer en vous, afin de vous réunifier avec vous même. Mais évidemment, plus il y aura de conscience, plus cela se transformera en amour et non en fatalité (lié à l'inconscience).

Parfois l'autre âme est venu juste pour boucler quelque chose ou pour récupérer une donnée, une partie manquante. Une âme qui vient dans une forme n'a pas forcément une vie entière à vivre. Et vous aviez parfois juste besoin d'être un peu accompagné, le temps du passage.

Ce jumeau est symbolisé dans les lames du tarot de Marseille, par la carte du soleil (la 19), où un être matière aveuglé par la lumière et un peu animal, est guidé par un autre d'un autre plan (queue sur le personnage de gauche, et 3 points symbolisant un plan unifié, une spiritualité aboutie sur celui de droite, voir les représentations du jeux où il y a encore des notions symboliques et alchimiques, car effacé sur les nouveaux ...). Il symbolise donc la croyance de séparation de sa partie plus haute. Il est donc aussi l'initiation qui peut mener à sa réunification intérieure.

 

Comment faire pour vous en libérer ?

Je vous conseillerai de faire un centrage/ancrage en vous et une intériorisation.

Visualiser, laisser venir, l'image concernant le ventre de votre mère.

Étais je seul ? que vois je ? quelles sont mes ressentis ? Que s'y est il passé ?

Laisser s'exprimer à travers vous et votre corps, les remontées émotionnelles, les sensations, laissez vous traverser par elles. Vous n'êtes coupable de rien, rappelez vous, vous n'avez pas le pouvoir sur l'autre, mais peut être avez vous fait un accord (contrat). Communiquez avec ces fœtus, le votre, les leurs et ressentez en quoi ils vous ont accompagné, en quoi eux ont eu aussi ce dont il ont eu besoin. Tout se passe comme prévu la plupart du temps, on n'annule pas une incarnation comme ça.

Le (les ) remercier de vous avoir accompagner,

demander que les anciens contrats, n'étant plus d'actualité soient rompus,

rendre à chacun ses morceaux d'âmes et récupérer les siens,

se réunifier intérieurement en tant qu'être entier.

Voilà qui devrait déjà bien aider.

J'ai préparé un protocole de soin à ce sujet, pour accompagner dans cette libération ceux qui ressentent en avoir besoin. Soin à 60 euros, comme les autres.

Belle libération reconnexion à vous heartsmiley

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article