Quelques petits recalages qui me semblent importants ...

Publié le par Carole Blériot

Bonjour à vous en cette belle journée de printemps :),

Je fais un "petit" article aujourd'hui, pour remettre en place certaines idées reçues qui ont la peau dur apparemment :

- Ce n'est pas parce que l'on a des dons que l'on est quelqu'un de bien !

C'est important de parler de cela, car je vois des gens totalement éblouis par les dons de certaines personnes qui brillent beaucoup (en apparence), et qui se rendent compte que finalement, elles se sont fait manipuler. Donc attention, les dons ne sont pas un signe d'une quelconque vertu.

Les dons des autres peuvent fasciner, attention, la fascination est une porte à la manipulation. Des gens de toute sortes peuvent avoir des dons.

D'autre part, vous le savez j'espère aujourd'hui, ce n'est pas parce que quelqu'un canalise, qu'il est un "élu". Le canal doit travailler sur lui tous les jours afin d'être un canal pur, et ce n'est pas toujours le cas, des tas de manipulations diverses et variés, passent par les canaux disponibles. Soyez toujours dans votre discernement, ne le déléguez à personne.

- Tout ce qui est en haut est Amour et Lumière.

Faux, archifaux !

Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut, regardez le bas et vous verrez comment cela fonctionne en haut aussi.

Il y a des luttes de pouvoirs, des gouvernants qui donnent des autorisations ou pas, des grands cycles, des conseils, mais aussi un combat pour l'énergie (et oui comme ici) et des guerres.

Je vois régulièrement dans mes consultations, des gens qui sont sous dominance extraterrestre et je vous assure que ce n'est pas en tant que guide bienveillant. Ces races ET, croient encore que certains humains leur appartiennent, qu'ils sont leur possession. Ainsi ils les dominent et leur volent leur énergie, leur travail vibratoire ...

Cela vient surement des débuts de la "race humaine", dont on est loin de tout connaitre, et de l'histoire de la planète. Je sais pas pour vous, mais de mon coté ça suffit, j'apprends à dire non et à me détacher de ce qui prend pouvoir sur moi, sur autant de plans que possible.

- Aimer c'est laisser faire, être tolérant, tendre l'autre joue ...

Oulala, quel massacre dans ma vie a causé cette croyance !

S'aimer c'est savoir dire "STOP ça suffit", je m'aime et je ne laisse plus faire cette chose qui m'abime.

S'aimer c'est savoir dire NON, cela ne me convient pas, je choisi autre chose.

Avant j'étais bisounours, résultat, j'ai subi. J'étais conditionné à aimer l'autre plus que moi même. Quel abandon de soi ! Rien à voir avec le sacrifice de soi qui fait grandir, le fait de rendre sacré une mise au service, c'était plutôt du déni de ma propre valeur et de ma propre place, de l'inconscience quoi.

La vie m'a appris à faire un procès si nécessaire, sans culpabiliser, car je laissais trop faire, par amour pour l'autre, par compréhension envers l'autre (empathie) : pour ma part, plus de 5 ans de harcèlement téléphonique journalier et nauséabond, j'ai tout travaillé sauf dire stop, puis quand l'épuisement est venu et que j'ai plus eu le choix, j'ai pris la décision et ce fut un véritable bienfait pour moi, une paix durable, quel bonheur.

J'avais la croyance que se défendre était mal, quelle boulette et déni de soi ! Non mais allo, faut voir où l'on vit quand même, planète TAIRE, ça suffit ;).

Quand il est dit que Jésus a parlé de tendre l'autre joue, pour moi cela veut dire que si tu te prends un coup, va "travailler" ce qui l'a attiré et retente l'expérience. Si tu te reprends une claque, tu n'as pas travaillé le bon truc, si ça passe c'est ok c'est libéré.

- il n'y a rien a travailler, juste à révéler ce qui est

Oui et non, je dirais, mais attention !

Les humains en voie de conscience, par le new age, ont tendance à viser le divin en zappant l'humain (qui est un stade non encore réalisé il suffit d'ouvrir les yeux). J'y suis passé, je peux en parler.

L'humain doit manger, boire, dormir, ce qui n'est pas le cas du divin.

Souvent, les gens cherchent le divin pour fuir leur condition humaine (oh que je comprends, pas de souci), ils s'élèvent de leur corps, le quitte presque sans sans rendre compte, et le laisse libre. Mais comme la nature a horreur du vide (les lois de la physique sont souvent équivalentes aux règles énergétiques pour information), le corps est possédé par pleins de trucs et la vie ne change pas vraiment. Les choses paraissent plus légères, nous sommes plus détachés (en effet, vous vous en éloignez sans rien régler), dans un bien être parfois euphorique ... mais ça sent l'astral tout ça, et donc cela n'a rien résolu de profond.

Le corps, le corps !!! Lui a besoin de travail. Accepter son incarnation et la vivre pleinement est quand même le but ici non ? Donc, attention aux fuites. La réalisation est humaine, elle passe par la connexion au divin et à l'animal, les règnes du dessus et du dessous, en pont, mais si vous la fuyez, y'a souci, pour vous en tout cas, car il y a des tas de forces et d'êtres que cela arrange.

Il faut donc reconnaitre ses besoins animaux, et oui, nous en venons (et y sommes même encore), et peut être même qu'en faisant cette démarche, elle rendra au règne animal sa liberté et la reconnaissance, que la maltraitance animale reflète.

Nos besoins animaux ? allez voir vos 3 chakras du bas, vous verrez ;).

Du coup et c'est en lien, reconnaitre ses besoins d'argent aussi, qui est quand même ce qui paye le loyer, souvent la nourriture, les vêtements, l'essence, les moyens de transports ... ce qui est nécessaire à l'épanouissement humain.

Quand les gens conscient habiteront cette partie d'eux même un peu plus, il y a une chance que le pouvoir de l'argent nous soit rendu, surtout qu'aujourd'hui la monnaie n'est plus basée sur l'or, donc elle pourrait être illimitée.

Je ne nie en rien tous les autres systèmes d'échange, qui sont là et prennent de l'ampleur et c'est super.

Attention aux attachements évidemment, car le gros travail est de se désidentifier, de ne pas être attaché, mais cela ne veut pas dire nier ses besoins.

Au niveau vibratoire je veux bien que tout soit prêt à être cueilli, mais tant que l'on est pas incarné dans son humain ... ben on laisse les autres s'en charger, délégation de ses pouvoirs, faut pas chercher plus loin d'où vient la misère de plus en plus grandissante dans le monde.

J'y suis passé, je peux en parler, j'ai même été assez longtemps en retrait du monde, dans la montagne, mais je reniais mon humain, je l'ai vu ensuite. vivre de pas grand chose, c'est bien, mais la pauvreté ça suffit, c'est indigne de qui nous sommes.

Jésus et Bouddha, pour ne citer qu'eux, ont eu une vie pleine avant "le grand moment". Ils ont apparemment profité de toutes les bonnes choses de ce monde avant de pouvoir les quitter en paix, car comblés. A réfléchir...

Donc dans ma compréhension, il faut s'habiter sur les plans de chaque chakra, faites comme il vous convient, mais ne laissez pas votre corps matière aux autres, car c'est votre vaisseau terrestre perso.

- le chemin des maitres peut être le mien

oula ça aussi ...

Chacun est différent, chacun a son propre chemin. Si vous suivez le chemin de l'autre, il y a une grande chance que vous quittiez le votre.

Les Maitres que vous suivez suivent LEUR chemin, il donnent inspiration, mais c'est leur chemin et non le vôtre.

Chacun a sa place, son "rôle", sa vibration, sa propre note et couleur.

Si tout le monde fait pareil ... imaginez pour un orchestre, il n'existe plus, c'est un son uniforme et fini la symphonie !

Nous vivons dans le monde de la forme ici, donc de la séparation et de la différence, il faudrait bien finir par l'accepter non ? :). C'est votre unicité qu'il faut trouver, votre "mission de vie".

- être dans le tout

J'en viens naturellement à ce sujet.

Si vous voulez aller directement au tout, vous allez zapper votre unicité et raterez des marches (là aussi c'est du vécu). A vous de trouver votre propre manière d'être dans le tout sans y être dilué (en tout cas pour l'instant). Ne faudrait il pas reconnecter le tout par le corps, par l'unicité de votre être ?

Avant j'étais en fusion avec plein de "trucs" cosmiques et humains car je ne savais pas qui j'étais, comment m'y prendre, alors c'était plus facile de faire ainsi.

J'ai appris qu'il fallait défusionner (de tout ce que nous avons pris pour étant nous), pour pouvoir revenir à son 1, à son centre, avant de refusionner de manière plus juste et alignée, donc en étant soi.

- nous sommes tous des maitres

oula, sans réduire personne, non, pas encore, pas sur ces plans en tout cas, dans le non temps ok, mais nous n'y sommes pas (même si on peut évidemment garder cette notion en tête, donc niveau mental).

Il y a encore beaucoup de travail et la planète est peuplé de tellement d'origines différentes que je vous assure qu'il y a de tout, personne n'est au même niveau. L'Unité est ailleurs, autrement. Unité ne veut pas dire identique, mais un ensemble de plein plein de choses pas toujours très élevées (contrairement aux idées reçues).

Ne mettez pas l'autre au même niveau que vous, restez vous même et laissez le être lui même, tout simplement et sans jugement.

- il faut tout communiquer

ouille là aussi boulette.

Ce que vous recevez directement par votre intuition ou par un soin, vous appartient et vous a été donné à vous personnellement, pour votre "évolution"/ reconnexion.

Si vous en parlez de suite, vous transmettez la vibration qui devait être intégrée en vous et vous ne gardez que les données mentales.

Ensuite, vous n'avez plus qu'à attendre le prochain cycle, des mois après parfois, pour que cela reviennet et que vous puissiez l'intégrer en vous et donc passer à autre chose.

Ca aussi j'aurais aimé qu'on m'en parle, j'aurais gagné du temps. Donc je transmet ;) c'est important.

- vous êtes responsable de ce qui vous arrive

oui et non, là aussi cela dépends du plan d'où vous regardez.

Niveau humain, vous portez tellement de choses pas à vous dont vous n'avez pas idée, que vous n'en êtes pas responsable, ce n'est pas votre faute, vous n'avez pas à culpabiliser, libérez vous de ce poison gravement manipulateur.

Attention à ne pas se sentir coupable surtout, car du point de vue humain, nous sommes relativement petits ... d'où le besoin de s'élever et je ne nie aucunement cette partie divine en devenir en nous (je parle au présent et non dans le non temps).

Par contre, si vous avez vu quelque chose en vous et que vous ne le changez pas, là c'est votre responsabilité.

Je m'étais même créé un mantra pour déculpabiliser de prendre tout ce qui m'arrivait à ma charge :

"Quoi que j'ai fais, je m'aime parce que cela n'est pas de ma faute",

se détacher de la notion de péché est indispensable, une prison karmique !

Cela ne vous appartient pas en fait.

Ce n'est aucunement une raison pour ne pas être responsable globalement de soi, mais attention discernement là aussi.

Cela aide aussi à se détacher des vies antérieures et résidus d'autres temps, qui ne sont parfois que des programmes d'ancrage et de travail vers soi.

Bon je vais m'arrêter là pour aujourd'hui.

Surtout si vous avez des questions, des réactions, n'hésitez pas.

Si vous voulez que j'écrive un article sur un sujet en particulier aussi.

Ce sont mes expériences, mes conclusions, donc gardez toujours votre discernement.

Je sais aussi que les points de vues des autres sont importants, pour ne pas rester dans ses zones de confort.

 

Belle journée à vous :)

Publié dans Clés d'évolution

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie-Luce 01/04/2017 10:07

Grand merci pour ces précisions importantes!

Angeline 21/03/2017 14:37

j'aime me promener ici. un bel univers.

Carole Blériot 21/03/2017 15:55

Merci Angeline :)