Questions réponses

Publié le par Carole Blériot

Bonjour à tous,

Un petit article (vais essayer de ne pas écrire un roman !) suite à quelques questions posées, merci Fatiha :).

- Est il possible que nos ancêtres bloquent certains de nos projets de vie ?

C'est un question à multiples plans, je vais essayer d'y répondre au plus simple

Dans l'énergie oui cela est possible. Si de leur coté, ils ont eu du mal à être eux même (ce qui est le cas), ils ont pris comme support des croyances limitantes, des blessures ... et nous les ont transmises. Cela crée dans notre énergie et adn, des blocs denses à dissoudre, afin que notre énergie puisse recirculer de manière fluide.

Ensuite, autre plan, "nos" clans familiaux (ou notre matière selon la vision) cherchent à évoluer et inconsciemment, la survie nous a conditionné à y répondre, nous sommes donc en allégeance à nos clans et leurs attentes (cela passe souvent par nos parents) tant que nous ne prenons pas notre indépendance suite à un positionnement et un coupage des liens.

Autre plan encore, il a bien fallu des supports à notre âme pour "évoluer" et sortir de vieux cycles (je parle ici de l'âme humaine, celle qui porte les empreintes des schémas d'incarnation et d'évolution de la matière, car il y a pour moi plusieurs plans à l'âme aussi), elle a donc pris une structure extérieure, afin d'avoir des sujets de transformations qui lui correspondent, c'est un échange de bons procédés. De ce plan, ce ne sont plus vos ancêtres qui sont gênant, ils ne sont que miroirs des schémas à transmuter.

Selon mon expérience, ne travailler qu'un plan ne fait pas avancer suffisamment, il est nécessaire d'avoir une vision globale.

- l énergie actuelle nous pousse a de profondes remises en question, Notamment des réajustements relationnels. Quel lien établir entre s'aimer , se respecter et couper radicalement certains liens qui ne nous servent plus ?

Selon mon expérience et ressenti, il faut couper avec absolument tout en fait, car tous les liens portent de l'ancien. Couper permet de se réajuster avec soi même en toute autonomie et de se réajuster par le cœur et par l'âme, selon nos choix cette fois.

Pour moi, il n'y a rien a crainte, car nous ne perdons rien de ce qui est essentiel en faisant cela, cela est impossible. Seul le superflu, ce qui n'est plus juste et amour pour soi est enlevé.

En faisant cela, notre discernement s'affine, il y a moins de manipulation émotionnelle et de toute sorte. Nous faisons le ménage, ceux qui doivent s'éloigner s'éloignent et d'autres se rapprochent ou de nouvelles personnes arrivent. Chacun retrouve plus de liberté.

Parfois cela perturbe car nous avions pris des appuis à l'extérieur de nous et les autres prenaient appui sur nous, mais il est l'heure de grandir, de laisser l'autre prendre appui sur lui et nous sur nous même.

Cela n’empêche pas la douceur de l'accompagnement si nécessaire, mais ne plus porter (croyance d'incapacité entre autre).

- vous parlez d'ancrage,vous faites un lien avec les genoux.

Oh les genoux ... tout un programme !! Un cocktail de programmes en fait, d'anciens supports à l'ancrage passé dans la matière, qu'il faut lâcher car très extérieurs, beaucoup de soumission, de blocages divers, c'est très complexe, pas simple d'y répondre et je n'ai pas toutes les réponses, mais ce que je peux dire c'est que tout le bas du corps est indispensable à l'ancrage, du bassin (siège de notre royauté), en passant par nos chakras ventre, et les jambes évidemment.

Il y a beaucoup de liens d'asservissement et de vieilles mémoires dans les genoux, c'est clair!

- Une amie thérapeute m avait dit ceci: " je sais replacer l énergie et l ancrage dans la partie du corps humain qui en a besoin. Mais, souvent, après quelque temps, la personne se retrouve avec le même problème, au même endroit".

Elle en a déduit que si la personne en question n a pas fait sa propre traversée et ses expériences propres, le soin ne sera efficace que pour une courte durée.

Question très intéressante en effet !!

Je dirais avant oui, très clairement, mais qu'aujourd'hui, grâce aux changements énergétiques, les choses changent, petit à petit, au rythme de chacun.

Je me suis rendu compte qu'il y a tellement de liens inconscients que c'est impossible de tous les travailler en une vie, alors il doit bien y avoir d'autres possibilités.

Pour moi, l'énergie actuelle permet de transmuter certains blocages sans forcément d'explications, de prise de conscience, à condition que la personne soit relativement bien connectée à son âme (qui récupère les données) et que le thérapeute (le canal, la matrice du soin niveau matière) ai fait un travail conséquent sur lui même afin de pouvoir transmettre à travers une matière sans trop de déformation (même si aucun thérapeute n'est parfait bien évidemment, personne n'est pur ici, il faut le réaliser, arrêtons le cinéma !).

J'ai aussi pu me rendre compte, que la personne devait se repositionner concrètement dans sa vie suite aux modifications énergétiques afin de bien intégrer le changement, le vivre. Et se placer n'est pas toujours chose évidente, cela demande du travail, de la répétition, de la volonté.

Ensuite, selon la force des schémas (millénaires voir plus), parfois, il faut clairement accepter que cela se passe petit à petit et que cela est de plus en plus léger, mais que la répétition des libérations est nécessaire.

Et puis aussi, parfois, nous ne sommes tout simplement pas prêt à laisser aller un certain support énergétiques, mais cela en fait bouger d'autres, nous sommes de moins en moins accroché, mais comme nous n'avons pas toujours le discernement et le ressenti nécessaire, nous focalisons sur un objectif sans voir la globalité de notre être et sommes donc déçus alors que ça a bougé oui, mais ailleurs.

Pour moi, un soin énergétique agit toujours, parfois il est long a agir, parfois plus rapide, selon le thérapeute (ancré en lui ou pas), selon la personne et selon les cycles.

Enfin, dernier plan de cette question qui recoupe avec au dessus, évidemment, le thérapeute ne fait pas tout, et la personne doit reconnaitre certaines zones concrètement par elle même, parfois cela saute aux yeux, parfois, il y a des détours à effectuer selon la dose de déni et les parties jugées et non aimées. Il n'est en effet pas toujours évident de voir, car la vie sur terre a été très très dure et nous a fortement endurci.

Donc patience, amour pour soi, poser le choix de reconnaitre ses parties toutes ses parties même les moins agréables et ne pas lâcher surtout, persévérance !!

Ah une dernière vite fait :

- couper les liens toxiques, ne nous coupe t il pas du risque de ne pas intégrer la leçon, étant donne que tout est miroir?

Je dirais, que vous réintégrez les données qui bloquaient, que l'heure est très quantique, et que nous avons a nous faire plus confiance.

En faisant cela (couper, mais avant de couper, je fluidifie et réintègre des données, aurais je oublié de le mentionner), pour moi, vous augmentez votre sagesse intérieure et êtes plus apte à vous aligner de manière juste au quotidien à chaque situation :). tout simplement :)

Belle journée à vous :)

Publié dans Connaissance de soi

Commenter cet article