Trésor public ...

Publié le par Carole Blériot

Bonjour à vous,

Je dévie volontairement du sujet ambiant qui est lourd, mais qui permet dès aujourd'hui que chacun puisse se réaligner et prendre sa place en paix et avec reconnaissance de l'importance de ses choix et de ses capacités.

De gros nettoyages karmiques sont en cours (cela sera vécu selon la vibration de chacun), la loi d'attraction est devenue plus que jamais d'actualité : vous recevrez ce que vous semez/émettez, alors autant privilégier la conscience afin qu'elle prenne de plus en plus de place en nous et donc par conséquent (et uniquement par conséquence) autour de nous.

Ne nous laissons pas détourner de nos vies, de nos individualités propres, de notre vibration, de nos buts, ce sujet fait aussi partie de notre vie présente et quotidienne, et cet égrégore touche absolument tous les français d'une manière ou d'une autre :

Trésor public... et si nous faisions vibrer ce mot un peu ... beaucoup, passionnément :-) , afin de lui rendre sa vibration de trésor collectif retrouvé ... peut changer des choses ;-) .... de mon coté, je pose cet acte.

Faire vibrer, mettre de la lumière (ajustement) ... au lieu de charger de connotations : voleurs, pas juste, déséquilibre, .... changeons nos manière de faire, il est l'heure de mettre tous nos apprenti sages en actions !

Cela n’empêche en rien d'un autre coté, de dire : "STOP c'est trop je demande réalignement", aussi face aux décisions politiques et économiques ;-) sans charger non plus, évidemment, sinon cela annulera le travail et amplifiera.

Juste observer et impulser un changement/vibration/création équilibrée, en fonction de votre justesse intérieure.

Vous pouvez faire cela évidemment avec tout :-)

et plus de monde va faire cela, plus cela va devenir intéressant ...

Créateurs, réveillez vous, c'est l'heure et cela nous est donc facilité grandement dans la structure énergétique globale :-)

Belle journée à vous, plus vous serez vibrants, plus vous serez puissants

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article